Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 septembre 2016

Belle réalisation citoyenne à Bernin

A Bernin, notre future belle fiancée (jumelage des communes Crolles/Bernin), une famille très citoyenne a réalisé une intéressante initiative :

 - mettre à disposition avec un accès totalement libre aux quidams de passage des livres en libre service !!!!!!.

On peut les consulter, les emprunter, bien sur les remettre si on est poli voire enrichir les rayons.

Ce lieu , illustré par la photo se trouve sous le balcon d'une maison prés du pont de Craponnoz, en haut de Bernin. le long de la route historique  qui liait les villages entre eux à l'abri des caprices de l'Isère .

P1100666.JPG

Pourquoi pas reconduire cette démarche  en créant des postes de lecture /emprunt sur quelques sites  bien choisis  d'arrêts de bus, là on a quelques minutes  à perdre.

On est assis, à l'abri ; le bus arrive, on ferme le livre remisé dans les rayons et au revoir les alexandrins de Racine, Corneille ou quelques paragraphes d'un polar désuet.

Où trouver les livres : à Emmaüs au Versoud. Les étagères croulent  de parutions pour un budget défiant toutes concurrence.

Ah bien sur ,  il  y a aura quelques ratés au début ; des livres " empruntés" à jamais , des incivilités presque d'usage mais l'expérience vaut d'être tentée.

"Crolles " ferait la une dans le 'Dauphiné".

JP Chollet

17 avril 2015

Vitesse à Crolles : dérèglementer ou ... oser faire sourire ?

Dans un récent article, notre blog se faisait vecteur d'un avis associatif sur la régulation de vitesse dans la plaine : parce que les limites ne sont pas respectées, certains envisagent de ... relever les limites !

D'autres, qui ont compris que le courage politique ne réside pas dans la fuite permanente, ont fait le choix inverse et n'ont pas hésité à user d'une pédagogie ambitieuse : leur démarche est saluée dans les médias.

Les onze élus du Touillon-et-Loutelet, nus pour la bonne cause. DR © DR

Chiche ?

Et si les élus ne veulent pas poser, qu'ils proposent à d'autres de le faire : croyez le, certains sauront proposer leur énergie pour des démarches à inventer sans parodier si le jeu en vaut la chandelle... C'est le cas de la réduction de vitesse.

Emmanuel Wormser

01 mars 2015

Nos amies les poules

C'était l'idée n° 5 publiée par Le Crollois à l'occasion des élections municipales de Crolles : développer l'élevage des poules. Quelques mois ont suffi pour que cette idée soit retenue et mise en œuvre ... à Villeneuve sur Lot, charmante bourgade du Lot et Garonne.

L'affaire a fait grand bruit dans la vallée (du Lot) : la communauté d'agglomération du Grand Villeneuvois a osé le pari de distribuer gratuitement deux poules à chaque foyer volontaire, et en plus ce sont des poules d'un élevage biologique.

C'est le bonheur politique à l'état pur : l'agriculture urbaine, la valorisation des déchets, la gratuité, le bio ...

Les poules de Villeneuve - novembre 2014.jpg

Francis Odier, 1er mars 2015

26 novembre 2014

La plus belle innovation ferroviaire 2014

J’ai voyagé de Brest à Besançon. Partout dans les gares, cette innovation me réjouit. On la voit à Grenoble et Paris, elle pourrait être installée ici, devant la mairie ou à la Marelle.

En matière ferroviaire, le potentiel est sans limite. Du mouvement, de la vie, et même sortir des rails.

L’invention cristallise les rencontres, apaise l’instant, égaye l’attente. La mobilité renouvelée, le génie public enchanté. Prenez le train, oubliez l’horaire, savourez l’artiste.

Gratuit. Libre et gratuit. Accessible, public, ouvert à tous, libre et gratuit. Ni inscription préalable, ni certificat de musicologie obligatoire. 

La gratuité construit la cité.

 La plus belle innovation ferroviaire - 2.jpg

Te voilà bien naïf, endormi par les communicants !

Voilà qui pue la pub, la manipulation mercantile sous couvert de développement durable et de responsabilité sociale des entreprises, ces oxymores qui nous empoisonnent.

L’appât est grossier et tu le gobes comme un benêt.

Oui, j’aime le train et ses technologies.

Mais le TGV me fatigue et les discours sempiternels sur la performance, la dette, l’économie de l’’efficacité et les autres fadaises de la Cour des Comptes jettent comme une pluie de cendres sur notre humanité asservie.

Alors, je ne sais pas si l’insurrection vient. Je sais seulement que ces pianos ainsi offerts sont comme une promesse.

Francis Odier, 26 novembre 2014

 

L'article en pdf : La plus belle innovation ferroviaire 2014.pdf

http://www.concours-en-gares.com

06 octobre 2014

Crolles, ton marché fout le camp !

Un marché bien morne, ce dimanche 5 octobre à Crolles. Des allées clairsemées, des commerçants absents, peu de clients même à 10h et malgré le beau temps. 

%235.Marche%CC%81Desert.jpgPhoto: Romain Lemahieu

J'ai compté une quinzaine d'emplacements libres, au moins, sans qu'aucune grande foire ou manifestation régionale -Beaucroissant, Coupe Icare, Artisa- ne puisse justifier le phénomène.

Les discussions sur le sujet, pour essayer de comprendre, pour envisager des voies d'amélioration, pour identifier les facteurs clés de la réussite de marchés en pleine croissance dans d'autres communes vont bon train dans les allées, entre commerçants forains, entre clients, entre passants.

Moins de chalands, moins de commerce ; moins de commerce, moins de commerçants; moins de commerçants, moins de chalands. Le parking "blindé de voitures" de Grand Frais ne peut pas être la seule explication ; notre marché s'étiole et semble s'inscrire dans un cercle vicieux dont il est urgent de s'extraire...

Vous avez des idées ? L'alerte vous fait réagir ? Le marché reste l'évènement régulier qui fait battre votre coeur de Crolles ? Formulez vos idées dans les commentaires, apostrophez vos élus, discutez avec les forains : de notre soutien découlera leur engagement et de cet élan dépend la survie du marché !

Emmanuel Wormser

 

01 avril 2014

Idée n°80 : bientôt une zone portuaire à Crolles

1212313589.5.jpgUn accord de ce jour entre la communauté de communes du Grésivaudan et la commune de Crolles a permis de confirmer la création d'un port au niveau du rond point du Raffour, dit de "Casino".

Ce port aura uniquement une vocation de transport de passagers venant en amont et aval d'un canal qui sera percé parallèlement au pont sur l'autoroute pour déboucher sur l’Isère.

Pour faire court, le but est  de  récréer un maillage de petit canaux desservant la zone de chalandage dans le bas de la commune afin de valoriser les commerces de distribution et aussi de découvrir la flore et la faune locale pour une navigation sur des barques à fonds plat sur les chantournes actuelles.

anim_03.jpg

Le transport des passagers, arrivés par des aéroglisseurs venant de Grenoble (aval) ou  de Goncelin  (amont),  en direction des pôles industriels se fera par navettes routières.

 JP Chollet   1er Avril 2014

Idée n°79 : après les dos d'ane, enfin un tunnel pour traverser Crolles

Dès son élection le 28 Mars, Monsieur le maire de Crolles a décidé par arrêté la création en souterrain de  la traversée  de Crolles. 

 Image de synthèse montrant son aspect final. 

L'entrée du tunnel se fera au niveau du rond point de la Croix des Ayes  pour sortir avant le rond point de Montfort. Sa longueur modeste sera de 3600 mètres : il permettra de résoudre enfin les difficultés de traversée du village.

tunnelier1.jpgLe tunnelier américain livré à Marseille et en transit vers le chantier ferroviaire " Lyon / Turin"  assurera son percement pour un coût acceptable pour notre commune. Des études géologiques confirment qu'il n' y a pas de blocs erratiques  sur ce tracé qui pourrait retarder le déroulement des travaux.

Cette réalisation permettra enfin de valoriser le centre de Crolles, organisé sera en  "zone 20". Les projets de petits commerces pourront être réalisés, l'agrandissement du marché le long de la RD1090 rendu possible, l'accès à la médiathèque enfin sécurisé.

Le départ de la course du circuit des Coteaux se fera devant la mairie pour son inauguration en Septembre 2015.

JP Chollet  1 Avril 2014

Idée n°78 : gestion des déchets fermentescibles

Flash info

La directive-cadre 2008/98/CE du 19 novembre 2008 explique que les bio-déchets sont des « Déchets biodégradables de jardin ou de parc, déchets alimentaires ou de cuisine issus des ménages, des restaurants, des traiteurs ou des magasins de vente au détail, déchets comparables provenant des usines de transformation de denrées alimentaires.

1212313589.5.jpgPour être en accord avec cette directive, la commune de Crolles vient de décider la mise en place d'une collecte en souterrain des déchets  biodégradables venant de la cantine industrielle des ST (environ 90 tonnes / an ), des restaurants autour du rond de " Casino", des commerces ( Grand Frais, Carrefour, Casino).

Ces déchets seront déposés dans  des sacs biodégradables  par les utilisateurs et acheminés par un tube en sous-sol par de l'air comprimée. De même, les huiles de friture auront un conditionnement spécifique. L'ensemble sera trié à leur arrivée à la déchetterie vers des zones de stockage appropriées.

    

L'obligation de tri qui entre progressivement en vigueur entre le 1er janvier 2012 et le 1er janvier 2016 ne concerne pour le moment que les entreprises produisant au moins 120 tonnes de déchets fermentescibles par an, mais ce seuil qui diminuera au fil des ans en fonction du tonnage de déchets produits atteindra une production de 10 tonnes par an. Autant dire que la plupart des restaurateurs et des entreprises de l'agroalimentaire seront concernés.

JP Chollet 1 er Avril 2014

Idée n° 77 : l'innovation au pouvoir

Nouveau mandat, nouveaux élus, nouvelles idées. L’innovation est lancée.

Depuis trop longtemps, nous tolérons l’intolérable. La traversée Crolles – Brignoud est dangereuse, inaccessible aux piétons et aux cycles. Construire une passerelle aurait un coût démesuré. Les savoir-faire se sont perdus. Aujourd’hui, plus personne ne sait construire un pont. Quelle que soit l’audace collective, il faut se rendre à la raison : aucun entrepreneur ne peut sérieusement réaliser un ouvrage fixe de traversée de la rivière.

En revanche, le transport par câble est parfaitement maîtrisé par des industriels locaux. C’est une technologie propre, efficace, économique. L’urgence est là. Il nous faut un téléphérique pour franchir l’Isère, relier la Croix des Ayes et le lycée Marie Reynoard en passant par la gare de Brignoud. Seul un chef, un vrai chef, visionnaire, soucieux de l’intérêt général, peut proposer un tel projet. Nous le connaissons, c’est notre maire ! Allez, Philippe, mets-toi au boulot, prends le câble et tire.

Francis Odier, 1er avril 2014

23 mars 2014

Idée n°76 - Le festival des idées

Emporté par l'idée n° 75, je voulus choisir - parmi toutes nos idées du crollois.fr - les plus intéressantes, les plus pertinentes pour Crolles.

heros_newton.gifC'est alors qu'Emmanuel surgit : Souviens toi du gars qui a vu la pomme tomber et qui a formalisé la théorie de la gravitation universelle. Crois-tu que l'idée d'aller au verger eut résisté longtemps à un classement d'utilité ? Les idées du crollois, gardons-les toutes.

Patratras ! Voilà ma théorie brisée, ma théorie ridiculisée, mais ma théorie libérée !

Car ce qui ne peut pas être contredit ne porte aucune vérité. La controverse permet de progresser sur le chemin de la connaissance. Choisir est utile pour entrer dans l'action, mais ici, nous préparons l'action, ce n'est pas à nous de choisir.

Me voilà usé par cette campagne des 101 idées pour Crolles. Comment se régénérer ? Aurions nous fait le tour de Crolles en 80 idées ?

Demain, s'ouvre une nouvelle mandature municipale. Quoi qu'il arrive dans les urnes, la suite de l'histoire n'est pas écrite d'avance.

Je m'adresse maintenant aux nouveaux élus. Camarades, prenez-le relais. Donnez de la chair, de l'âme, du corps, des sentiments et de la poésie à vos délibérations. Ne vous enfermez pas dans de tristes routines technocratiques ou partisanes. Que chaque délibération soit débattue avant, pendant et après le conseil ! Que le conseil municipal anime un festival d'idées permanent !

Francis Odier, 23 mars 2014