Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 décembre 2013

Idée N°4 Le moulin à mémoire

 

idee v2.jpgLes Crollois de souche peuvent se compter sur les doigts d'une main...ou presque. C'est pourquoi, il est devenu indispensable de raconter, dans un musée vivant, l'histoire de leur ville aux Crollois d'adoption. Pour cela, je propose que le Moulin des Ayes devienne leur nouveau lieu de mémoire. Voir l'article Le moulin des Ayes, l'histoire perdue

 

Moulin 250.jpgCe bâtiment racheté par la commune en 1999 a été ensuite restauré au goutte à goutte par les différentes municipalités. Aujourd’hui, il est ouvert au public...une heure par an, c'est vous dire l'entrain mis dans ce chantier. Pourtant ce moulin symbolise à lui seul l'histoire de Crolles. En racontant le passé paysan de notre cité, ce lieu permettra de donner une âme à Crolles. Il abritera un éco musée centré autour de la vie paysanne d'autrefois, il sera un centre de ressource patrimonial pour tous les Crollois, petits et grands, ses installations meunières (grain et huile) seront enfin remises en état de marche, son parc deviendra un espace ou reconstitution historique, "jardin simple" et fête rendront vivante la vie culturelle de notre cité.
Claude Muller

 

13 décembre 2013

Idée N°3 Des vœux inutiles

idee v2.jpgComme l'a fait le Conseil Général de l'Isère, il faut supprimer toutes les cérémonies de vœux des différentes collectivités de la vallée. Depuis bien longtemps, ces réjouissances sont tombées en désuétudes. Devenues obsolètes, elles ne rassemblent plus du tout la population. Elle servent au mieux de faire-valoir aux élus en mal de réélection et au pire de vitrine aux collectivités locales en mal de publicité.


Je propose que l'argent ainsi économisé sur l'achat de petits fours et autres viennoiseries soit utilisé pour construire une nouvelle chambre afin de pouvoir accueillir plus de SDF à l'Abri sous la Dent. Claude Muller

 

11 décembre 2013

Idée N°2 Trouver son logement en ligne et en toute transparence

Idée N°2 Trouver son logement en ligne et en toute transparence

idee v2.jpg
Lu dans Le Monde :
"Anne Hidalgo, la candidate socialiste à la mairie de Paris, veux montrer sa volonté de rendre transparent le système d'attribution des HLM. Elle promet ainsi la mise en ligne de toutes les offres vacantes dans le parc social. Cela
permettra à chaque demandeur d'avoir une vision précise du logement auquel il postule et de suivre les étapes de son dossier, précise-t-elle, en citant l'exemple de Rennes."

Et si l'on faisait pareil à Crolles et dans le Grésivaudan ?
Marronnier 2.jpgOn mettrait en ligne non seulement les offres vacantes de logements sociaux dans les différents organismes de HLM, mais aussi les logements déjà attribués. Ce qui permettrait à chacun de vérifier, en permanence et en toute transparence, son dossier de demande et à tous de vérifier que les attributions passées respectent toujours les lois en vigueur !

Et si l'on créait un nouveau service public de logement ?
On mettrait en ligne toutes les offres de logements (publics et privés) sur Crolles et le Grésivaudan ?

Claude Muller

 

09 décembre 2013

Idée N°1 Des économies dans la collecte des ordures ménagères

logo j aime crolles - petit.jpg Dans la presse, sur les ondes, sur les écrans, il est souvent rappelé que nous devons réduire nos déchets ménagers.

Sur le périmètre de la communauté de communes, deux collectes hebdomadaires sont organisées : l'une pour la poubelle tous déchets pour l'incinération, l'autre pour "le tri" (la poubelle d'objets pouvant être recyclés).

Chacun peut remarquer que, lors du passage du camion, les poubelles des particuliers sont souvent pleines de vide. Il n'est pas rare de voir des poubelles remplies seulement au tiers ou au quart.

D'où une proposition de bon sens, pour faire des économies : passer une semaine sur deux et la poubelle sera un peu plus remplie. Vous ratez le lundi, jour de collecte de la poubelle tous déchets, cela reporte à deux semaines, c'est très raisonnable.

Certains s'en offusqueront, mais cela sera très pédagogique : on s'efforcera de compacter le dit volume, on sera attentif à mieux déposer les emballages dans la poubelle dédiée, on remarquera que les épluchures seront mieux orientées vers le bac à compostage.

Parlons du bac à compostage pour lequel le Grésivaudan fait de gros efforts financiers pour nous le proposer à un prix imbattable.

Il se murmure que certains commerçants de Crolles sont particulièrement hostiles à cet étalement de collecte. Une collecte personnalisée pourrait être faire pour certaines activités.

Une fois sa fréquence allégée,  la collecte permettrait  de réorienter une partie du travail de ripers vers d'autres activités dans leur service ou vers de la formation pour favoriser une évolution de carrière.

Vous craignez que cette idée  soit non réaliste ? Alors faisons un test : choisissons un quartier, faisons un travail d'information et bilan.

Petit rappel financier : le coût de gestion des ordures  (collecte, tri, déchetterie) est  de 16 millions d'euros par an, soit 160 euros par habitant, assuré par moitié par l'impôt (voir vos impôts fonciers), moitié  pris sur le budget de la communauté de communes.

Le choix retenu par le Grésivaudan, comme alternatif à un système de collecte, est d'enterrer des collectifs sur la commune (environ 60 pour Crolles soir  un pour 150 habitants). Ce système a des avantages  mais il aura aussi un coût pour l'installation de chaque CSE   (Conteneur Semi Enterré).

Essayons une méthode simple où chaque habitant devra faire aussi un effort de citoyenneté.  

Jean-Paul Chollet