Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 octobre 2013

Casino : Crolles a perdu sa mise au poker

Dans un article précédent, j'avais décrit la partie de poker qu'avait engagée la commune de Crolles dans le projet d'agrandissement de Casino

Le gong a retenti, la partie est terminée, les masques tombent, les crollois ont perdu.

pc casino.jpg


Lire la suite

31 août 2013

Nano 2017 - Un programme public - privé - enjolivé

Avec le programme Nano 2017, officialisé le 22 juillet dernier à Crolles, l’Etat soutient vigoureusement l’industrie microélectronique. Il faut s’en réjouir pour la vitalité grenobloise. Hélas, les données précises concernant ce programme restent confidentielles ou fragmentaires, en particulier pour ce qui concerne la destination et l’affectation des fonds.

Dans le silence des subventions, nos politiques nous inondent de discours aussi lénifiants qu’imprécis, chacun tirant la couverture à lui … et notre cher maire n’est pas le dernier dans cet exercice de confusion.

ST - 31 aout 2013 - photo Sylvain.jpg

Lire la suite

05 avril 2013

Au tennis, Crolles et Bernin sont à l'unisson

Je m’en souviens comme si c’était hier. Roland-Garros, juin 1983. Fantastique. Yannick Noah, notre champion ! Aussitôt, l’engouement populaire pour le tennis explose. Tous les villages de France veulent avoir leur court de tennis.

30 ans se passent. De l’eau a coulé sous le pont de Craponoz qui unit les villages de Bernin et de Crolles … Le tennis est devenu, après le football, le sport qui rassemble le plus de licenciés. Et voilà que nos élus envisagent de construire des tennis couverts, un investissement qui dépasserait vite le million d’euros.

Noah en 1983.pngLe tennis est un sport magnifique, ouvert à tous les âges, praticable en amateur occasionnel ou en compétition, en individuel ou en club. Il est une invitation au dialogue, à l’échange, le jeu se faisant avec le partenaire et pas seulement contre.

Mais est-ce une raison pour en faire une activité d’intérieur, consommatrice d’énergie, coupée de la nature, dispendieuse de deniers publics qui seraient si précieux pour le redressement industriel ou la cohésion sociale ?

Le Crollois a enquêté et publie les éléments clefs du dossier. Chacun pourra apprécier s’il s’agit d’une opération justifiée par le bien commun.

Lire la suite

25 février 2013

Fiscalité locale : les micro-entreprises, grandes oubliées du Grésivaudan ?


La Communauté de communes soutient les grandes entreprises qui s'installent sur son territoire : c'est normal, c'est sa vocation. Mais aurait-elle oublié que des micro-entreprises, elles aussi présentes dans le Grésivaudan, méritent aussi, surtout par les temps qui courent, une attention particulière ?

La politique -ou son absence- engagée en matière de CFE plancher pourrait le laisser craindre, surtout si le budget qui sera prochainement voté ne modifie pas la situation.

Lire la suite

19 décembre 2012

Le conte du Noël de Crolles

66pk3zrx.jpg

Pas d'ogre ni de méchante fée au menu de Noël, juste un conte plein de bonne humeur et d'espérance... à Crolles

Lire la suite

11 novembre 2012

La réponse d'Alain

Compétitivité, emploi, croissance, dette ... les débats fleurissent - et les problèmes s'enracinent.

Alors, il y a la réponse d'Alain :

Terres agricoles sortant d'une histoire difficile recherchent citoyen-ne-s motivé-e-s pour s'engager dans relation durable et faire pousser ensemble des fermes bio.

logo petite annonce grands projets.jpg

Lire la suite

08 octobre 2012

Feu d'artifice de Grand Frais : quand l'application de la loi fait long feu

Titre Grand Frais.jpg

A l'heure où certains commerces de proximité voisins de Crolles rencontrent de grandes difficultés d'exploitation -on dit que certains vont fermer-, les résultats d'une longue enquête dans les méandres de l'administration viennent confirmer que la reconstuction de Grand Frais s'est faite rapidement, très rapidement, au prix de quelques arrangements avec la loi...

Lire la suite

20 septembre 2012

Y a-t-il un loup dans la brasserie ?

Chantier avril 2012 titre.jpg
Le chantier de la Brasserie de Crolles en avril 2012

Comment la municipalité a-elle pu en arriver à financer, à hauteur de plus de 500 mille Euros, une brasserie dans le centre ville de Crolles, je ne sais pas ? Mais, ce que je sais c'est qu'en cette rentrée 2012 , la crise est partout, sur toutes les lèvres, dans toutes têtes et surtout dans tous les budgets...sauf à Crolles !

Lire la suite

23 juillet 2012

Le permis de construire du siège de la Comcom ne disait pas tout ! LeCrollois corrige son propos...

Dans un article récent rédigé après la lecture du permis de construire du futur siège de la communauté de communes Le Grésivaudan, je m'étais ému d'une compensation insuffisante de l'atteinte portée par le projet aux zones humides si précieuses de la vallée.


Le directeur général adjoint de la Com'Com' lui même m'a interpellé à la sortie d'une réunion pour me dire que ces propos lui avaient été rapportés -nous sommes donc lus !- et qu'il souhaitait me rencontrer pour échanger sur ce dossier et me montrer mon erreur. C'est ainsi qu'à l'issue d'une réunion avec l'équipe travaux, Frédéric De Azevedo m'a accueilli sur le chantier pour me présenter la réalisation en cours et, surtout, l'aménagement prévu pour "double-compenser" -comme l'impose le SDAGE- la destruction de la zone humide.

Voici en effet ce qu'a prévu le maitre d'ouvrage à l'occasion de l'analyse, au titre de la législation de l'eau, de sa conception :

mesures compensatoires de la zone humide.jpg

(cliquez pour agrandir)

Ainsi, la compensation pour remblai en lit majeur d’un cours d’eau servira également à compenser l'atteinte au réservoir de biodiversité.

C'est une très bonne nouvelle : ainsi que l'indique le titre de cet article et comme me l'a confirmé Frédéric de Azevedo, le permis de construire est incomplet sur ce volet -même s'il aurait été souhaitable qu'il le soit- car il a en fait été conçu indépendamment de la prise en compte, engagée par ailleurs, des atteintes portées aux milieux humides et des dynamiques hydrauliques... et force est de reconnaitre que cette prise en compte est irréprochable.

Il faut donc corriger mon article  précédent et c'est avec bonheur que je le fais... à l'heure où j'apprends que certaines mesures compensatoires mises en oeuvre pour l'aire d'accueil des gens du voyage seraient... à refaire car mal réalisées.

Merci également à Frédéric de Azevedo de m'avoir adressé l'étude réalisée par le cabinet Ginger décrivant ces éléments, accessible par ce lien.


Emmanuel Wormser

19 juillet 2012

Vive l'industrie !

A Crolles, l'emploi industriel est particulièrement développé.

La chambre de commerce et d'industrie de Grenoble vient de publier un rapport très documenté et pédagogique sur l'impact de ST Microlectronics sur l'emploi. A lire absolument : rapport Reverdy http://www.grenoble.cci.fr/mieux-connaitre-la-cci/l-impact-de-stmicroelectronics-sur-l-emploi-et-le-pole-economique-grenoble-isere--22339.kjsp

Je partage largement le point de vue central argumenté dans le rapport Reverdy : 
La création d’emplois dans l’industrie précède la création d’emplois dans les autres secteurs; L’industrie est le socle de notre économie et de notre prospérité.

Le tableau ci-dessous donne le bilan sur l'emploi de l'impact ST sur l'emploi :

 Tableau de bilan des emplois directs et induits ST.png

 Bien sûr, il s'agit d'un travail de lobbying dont la finalité est d'inciter la puissance publique (Etat, collectivités territoriales) à soutenir l'industrie. Mais les chiffres, en particulier sur l'emploi, sont bel et bien réels et chacun peut vérifier autour de lui que la présence de ST n'est pas virtuelle !

Maintenant, il serait fou de se bercer d'illusions et de croire que la présence ici de ST est garantie à vie. 

Ouverte en 1992, l’unité Crolles 1 fabrique des plaques en 200 mm avec une taille de gravure de 120 nm ou plus. Environ 2100 personnes travaillent aujourd’hui à Crolles 1 pour ST. Le graphique ci-dessous montre la marginalisation progressive de ce type de production, ce qui alerte sur la pérennité de l'activité Crolles 1.

 Répartition de la production mondiale.jpg

 

Sans être trop alarmiste, je milite, comme la CCI, pour que l'Etat et les collectivités territoriales anticipent et investissent résolument avec les industriels, fussent-ils des capitalistes mus par le profit ! 

Francis Odier, 19 juillet 2012