Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 octobre 2015

Crolles, la fin du consensus fiscal

Depuis l’installation à Crolles de ST Microelectronics, il existait entre la municipalité et les Crollois un accord qui engageait la municipalité à ne pas augmenter la fiscalité.

Cet accord fut scrupuleusement respecté par les précédents maires : Paul JARGOT, Jean Claude PATUREL et François BROTTES. Mais avec l’arrivée de Philippe LORIMIER et dès la première année de son mandat, le consensus a volé en éclats et ce de façon cachée mais bien réelle, non pas en montant les taux mais en jouant sur les abattements et les taxes. Qu’on en juge :

 Au conseil de septembre 2015 ont été adoptés :

  •  la diminution du taux de l’abattement général sur la taxe d’habitation (qui va toucher tous les Crollois)
  • la diminution du taux de l’abattement pour charges de famille (qui va toucher tous les Crollois ayant 2 enfants et plus)

  • la création d’une taxe à 2% sur la consommation d’électricité (qui va toucher tous les Crollois), à noter que dans le passé une telle taxe existait, elle fut supprimée par Jean Claude PATUREL pour défendre le pouvoir d’achat des Crollois…..

Dans le même temps au niveau de la Communauté de communes présidée par Francis GIMBERT, un élu de Crolles, et donc bien informé du consensus existant à Crolles, on constate :

  • que le taux sur la taxe foncière est en augmentation de 11%

  • que le taux de la taxe pour l’enlèvement des ordures ménagère (taxe qui n’existait pas à Crolles auparavant) est en hausse de 70%

  • qu’il est crée tant sur la taxe d’habitation que sur la taxe foncière une nouvelle taxe dite GEMAPI.

Le consensus fiscal à bien volé en éclats alors que nos élus osent clamer que la pression fiscale n’augmente pas à Crolles ! Ils se moquent des Crollois, heureusement ceux-ci ne sont pas dupes et sauront se le rappeler.       

Claude Guerrier, 23 octobre 2015

11 octobre 2015

Centrale photovoltaïque citoyenne - bientôt à Crolles

La réunion de lancement était jeudi 8 octobre à Crolles. La salle Boris Vian était pleine, c'est dire l'intérêt suscité par ce projet de centrale photovoltaïque citoyenne porté par Vincent Gay - avec le soutien de collectivités locales que vous découvrirez sur le tract de présentation.

Je vous invite à participer, c'est un projet concret, utile, à notre portée.

En 2009, à l'occasion de discussion sur le plan climat, j'avais fait quelques simulations numériques et proposé un programme d'investissement permettant d'atteindre assez vite, en 8 ans, un objectif de 10 % d'énergie solaire à l'échelle de la commune. Depuis, de l'eau a coulé dans l'Isère, la commune a équipé le gymnase Léo Lagrange ... et le statut quo a dominé. Maintenant, assez tergiversé, il faut y aller.

Hélas pour l'énergie solaire, les mentalités évoluent lentement, plus lentement encore que la falaise qui largue ici ou là quelques blocs comme pour témoigner de sa vitalité persistante.

On le constate à chaque discussion, l'énergie solaire n'a pas bonne presse. Trop chère pour la collectivité, produite avec du matériel chinois lui même fabriqué à grand renfort de charbon, aléatoire ... les griefs sont nombreux. Quant à moi, j'ai ma philosophie sur la question.

Commencer par équiper les parkings ...

centrale-solaire-photovoltaique-leclerc parking.jpg

Lire la suite

08 juillet 2015

Hautbois et musettes, ne jouez plus : la concertation à Crolles, ce sera plus tard et pas sur tout

Souvenez-vous, c'était il y a seulement 6 mois : un article plein d'espoir annonçait "la concertation maintenant !".

La vigilance s'imposait à l'époque...

Aujourd'hui, pour ceux y croyaient, c'est la déception qui l'emporte : que reste-t-il dans le champ de la concertation sur le projet de ZAC Quartier Durable, toujours annoncée sur le site municipal ?

Lire la suite

23 juin 2015

Points d'apport volontaire : retour [déçu] de réunion... d'un autre quartier

Montfort a eu droit à sa réunion : le 9 juin, c'était au tour du "bourg" d'écouter la bonne parole !

crolles-point-apport-volontaire.jpgJ'y allais avec le sourire, bien décidé à me laisser convaincre par cette démarche annoncée comme innovante et riche d'avantages

Las, j'ai passé trois heures dans une réunion aux accents parfois surréalistes démontrant une impréparation désarmante de ceux qui présentaient ce projet à des habitants  venus avec des questions toutes simples ... et repartis avec des non-réponses très complexes.

Parmi les arguments annoncés en faveur du projet, une amélioration des conditions de travail pour le ramassage, une stabilisation de coûts de collecte par une baisse rapide des charges de personnel, une réduction du nombre de tournées et la participation de la collectivité à la baisse des émissions de gaz à effet de serre, notamment produits par les camions.

Lire la suite

21 juin 2015

Ouverture de la Remise en Grésivaudan

C'est de l'économie solidaire ... La Boutique, c'est la première étape. La suite de l'histoire dépend aussi de vous ! Ouverture tous les samedis de 9 h à 12 h.

 

Ouverture de La Remise en Grésivaudan - 20 juin 2015.jpg

 

05 juin 2015

Points d'apport volontaire : retour de réunion...

Mercredi 20h30, moi, citoyen du Brocey, je me propulse sans angoisses, à la réunion collecte des déchets de Montfort.

crolles-point-apport-volontaire.jpgAprès un petit coup d'eco-blabla,sans grandes convictions, avenir de générations future, et d'empreinte carbone, on apprend que la comcom à décidé (unanimité moins 4 abstentions) en 2013 de faire des économies sur la collecte des ordures ménagères en instituants les PAV ( points d'apports volontaires pour 3/400 habitants).

Donc tout est dans le" tube", et reste à décider entre experts de l'emplacement physique des PAV, parce que c'est très pointu techniquement (et aussi parce que l'emplacement se fera sur des parcelle communautaires, sans nécessité d'expropriation...  expérience, expérience....!).

Mais une forte dose de pédagogie sera perfusée à chaque apprenant. Je vous passe la diversité des débats ( en grande partie initiés par Mézigue, pour sortir de Cloche-merle...): statuts des personnels, dépenses au cours de la (longue) période transitoire, du plus trivial (débordements..) au plus complexe, l'hygiène, les mouches...

Puis ce furent les diverses questions: traversée sur Brignoud ( bloquée ad eternam pour dépollution...la plaine à 50 pour enfin pouvoir verbaliser après de longues incitations pédagogiques; les nomades, le petit village vers l'autoroute et le Raffour......etc etc

Bref une bonne petite pièce de boulevard à recommander pour les quartiers suivants....en compagnie cette fois d'un(e) membre de l'opposition?

Daniel Colin

 

PS : les dates de celles qui restent

-    Mardi 9 juin : Le Bourg,
-    Jeudi 11 juin : Fragnes
À 20h30 – A l’Atelier (salle festive)

29 mai 2015

La Remise en Grésivaudan

C’est un beau projet comme nous en avons besoin. Voici la Remise en Grésivaudan, entreprise d’insertion de collecte, de tri et de valorisation de vêtements et d’appareils électroménagers. La Remise va ouvrir une boutique à Lumbin. Il s'agit d’économie circulaire, d’emplois locaux, non délocalisables, de solidarité.

La Remise sera présente à l’écofestival de Lumbin, 6 et 7 juin, avec un stand de collecte de vêtements.

Réunion publique à Crolles le 17 juin, 17 h, salle Belledonne.

Contacts La Remise en Grésivaudan.png

 

 

 

Pour en savoir plus :    CDC_la_Remise_RRo02_2014.pdf

http://www.gps-st-ismier.org/spip/spip.php?article617

http://laremise-asso.org/

http://www.isere-solidaires.org/structures/la-remise

F. Odier, 29 mai 2015

 

 

 

22 mai 2015

Crolles sous les projecteurs du juge financier... Chap. 1: la transparence

 

Accueil.png

 

 

Le  "RAPPORT D’OBSERVATIONS DÉFINITIVES ET SES RÉPONSES, Commune de Crolles (38), Exercices 2008 à 2012"  a manifestement ébranlé la municipalité : comme à un tubard qui s'est débarrassé de ses B.K. et à qui l'on fait une IDR -les plus anciens comprendront et j'invite les plus jeunes à lire Alphonse Boudard pour apprécier la métaphore-,  nos zélés zélus ont développé une réaction inflammatoire aigüe qu'ils ont cru pouvoir circonscrire en allumant un contre-feu respectant parfaitement tous les canons de la communication de crise.

Les améliorations récentes avancées par la commune dans son discours  répondent-elles aux critiques de la Chambre régionale ? Une démarche sincère de progrès peut-elle être envisagée tant que la commune ne reconnaît pas explicitement les erreurs passées et les problèmes de fond soulevés ? Finalement, peut-on avoir pleinement confiance dans les améliorations apportées ici ou là par des zélus apparemment convaincus que le rapport exprime un satisfecit global ?

Le thème du premier chapitre de notre chronique s'impose alors de lui-même : que pense la chambre régionale des comptes de l'information financière locale ?

Lire la suite

12 mai 2015

Crolles sous les projecteurs du juge financier... Introduction:vite un contre-feu !

La commune de Crolles a fait l'objet d'un contrôle de la chambre régionale des comptes à l'issue duquel un rapport assez salé est rendu public.

 

Lire ensemble un rapport de la chambre régionale des comptes

Enrichi des réponses finales des deux maires concernés - celui qui avait la charge de ce mandat pendant la période étudiée et celui qui a la charge de rattraper ses errements, un rapport de la chambre régionale des comptes intitulé "RAPPORT D’OBSERVATIONS DÉFINITIVES ET SES RÉPONSES, Commune de Crolles (38), Exercices 2008 à 2012"  est accessible à cette adresse : Chambre régionale des comptes.

 Accueil.png

Lire la suite

05 mai 2015

Appel à soutenir les recours contre Center Parcs

Quoiqu'en pensent certains, le passage devant le juge n'est pas abusif: il est au contraire la phase ultime de la participation du public aux décisions de l'administration... particulièrement quand cette dernière excède les pouvoirs que la loi, expression de l'intérêt général, lui a octroyés.

Vous avez pu le lire plusieurs fois sous ma plume dans ce blog, lorsque j'ai apporté un éclairage sur certaines décisions juridictionnelles condamnant la commune de Crolles.

citizencase-center-parcs-roybon.6j0M5vVaPneZ.jpg

Cette fois, je vous propose de traverser l'agglomération grenobloise... pour soutenir l'Union régionale FRAPNA dans l'action qu'elle a engagée pour marquer son opposition au projet de Center Parcs : le dossier est complexe, les promoteurs du projet ont de gros moyens -politiques et financiers- et il a fallu prendre l'attache d'un avocat pour engager les recours actuellement pendants devant le tribunal administratif de Grenoble.

Vous pouvez aider la FRAPNA dans cette action : quelques euros -ou plus !- permettront que l'action se poursuive, et les petits ruisseaux feront la rivière qui formera barrage à ce projet d'un autre âge.

Pour tout savoir, rendez-vous sur le site de CitizenCase (cliquez, c'est un lien !)

Emmanuel Wormser