Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23 juin 2015

Points d'apport volontaire : retour [déçu] de réunion... d'un autre quartier

Montfort a eu droit à sa réunion : le 9 juin, c'était au tour du "bourg" d'écouter la bonne parole !

crolles-point-apport-volontaire.jpgJ'y allais avec le sourire, bien décidé à me laisser convaincre par cette démarche annoncée comme innovante et riche d'avantages

Las, j'ai passé trois heures dans une réunion aux accents parfois surréalistes démontrant une impréparation désarmante de ceux qui présentaient ce projet à des habitants  venus avec des questions toutes simples ... et repartis avec des non-réponses très complexes.

Parmi les arguments annoncés en faveur du projet, une amélioration des conditions de travail pour le ramassage, une stabilisation de coûts de collecte par une baisse rapide des charges de personnel, une réduction du nombre de tournées et la participation de la collectivité à la baisse des émissions de gaz à effet de serre, notamment produits par les camions.

Lire la suite

21 juin 2015

Ouverture de la Remise en Grésivaudan

C'est de l'économie solidaire ... La Boutique, c'est la première étape. La suite de l'histoire dépend aussi de vous ! Ouverture tous les samedis de 9 h à 12 h.

 

Ouverture de La Remise en Grésivaudan - 20 juin 2015.jpg

 

05 juin 2015

Points d'apport volontaire : retour de réunion...

Mercredi 20h30, moi, citoyen du Brocey, je me propulse sans angoisses, à la réunion collecte des déchets de Montfort.

crolles-point-apport-volontaire.jpgAprès un petit coup d'eco-blabla,sans grandes convictions, avenir de générations future, et d'empreinte carbone, on apprend que la comcom à décidé (unanimité moins 4 abstentions) en 2013 de faire des économies sur la collecte des ordures ménagères en instituants les PAV ( points d'apports volontaires pour 3/400 habitants).

Donc tout est dans le" tube", et reste à décider entre experts de l'emplacement physique des PAV, parce que c'est très pointu techniquement (et aussi parce que l'emplacement se fera sur des parcelle communautaires, sans nécessité d'expropriation...  expérience, expérience....!).

Mais une forte dose de pédagogie sera perfusée à chaque apprenant. Je vous passe la diversité des débats ( en grande partie initiés par Mézigue, pour sortir de Cloche-merle...): statuts des personnels, dépenses au cours de la (longue) période transitoire, du plus trivial (débordements..) au plus complexe, l'hygiène, les mouches...

Puis ce furent les diverses questions: traversée sur Brignoud ( bloquée ad eternam pour dépollution...la plaine à 50 pour enfin pouvoir verbaliser après de longues incitations pédagogiques; les nomades, le petit village vers l'autoroute et le Raffour......etc etc

Bref une bonne petite pièce de boulevard à recommander pour les quartiers suivants....en compagnie cette fois d'un(e) membre de l'opposition?

Daniel Colin

 

PS : les dates de celles qui restent

-    Mardi 9 juin : Le Bourg,
-    Jeudi 11 juin : Fragnes
À 20h30 – A l’Atelier (salle festive)

29 mai 2015

La Remise en Grésivaudan

C’est un beau projet comme nous en avons besoin. Voici la Remise en Grésivaudan, entreprise d’insertion de collecte, de tri et de valorisation de vêtements et d’appareils électroménagers. La Remise va ouvrir une boutique à Lumbin. Il s'agit d’économie circulaire, d’emplois locaux, non délocalisables, de solidarité.

La Remise sera présente à l’écofestival de Lumbin, 6 et 7 juin, avec un stand de collecte de vêtements.

Réunion publique à Crolles le 17 juin, 17 h, salle Belledonne.

Contacts La Remise en Grésivaudan.png

 

 

 

Pour en savoir plus :    CDC_la_Remise_RRo02_2014.pdf

http://www.gps-st-ismier.org/spip/spip.php?article617

http://laremise-asso.org/

http://www.isere-solidaires.org/structures/la-remise

F. Odier, 29 mai 2015

 

 

 

22 mai 2015

Crolles sous les projecteurs du juge financier... Chap. 1: la transparence

 

Accueil.png

 

 

Le  "RAPPORT D’OBSERVATIONS DÉFINITIVES ET SES RÉPONSES, Commune de Crolles (38), Exercices 2008 à 2012"  a manifestement ébranlé la municipalité : comme à un tubard qui s'est débarrassé de ses B.K. et à qui l'on fait une IDR -les plus anciens comprendront et j'invite les plus jeunes à lire Alphonse Boudard pour apprécier la métaphore-,  nos zélés zélus ont développé une réaction inflammatoire aigüe qu'ils ont cru pouvoir circonscrire en allumant un contre-feu respectant parfaitement tous les canons de la communication de crise.

Les améliorations récentes avancées par la commune dans son discours  répondent-elles aux critiques de la Chambre régionale ? Une démarche sincère de progrès peut-elle être envisagée tant que la commune ne reconnaît pas explicitement les erreurs passées et les problèmes de fond soulevés ? Finalement, peut-on avoir pleinement confiance dans les améliorations apportées ici ou là par des zélus apparemment convaincus que le rapport exprime un satisfecit global ?

Le thème du premier chapitre de notre chronique s'impose alors de lui-même : que pense la chambre régionale des comptes de l'information financière locale ?

Lire la suite

12 mai 2015

Crolles sous les projecteurs du juge financier... Introduction:vite un contre-feu !

La commune de Crolles a fait l'objet d'un contrôle de la chambre régionale des comptes à l'issue duquel un rapport assez salé est rendu public.

 

Lire ensemble un rapport de la chambre régionale des comptes

Enrichi des réponses finales des deux maires concernés - celui qui avait la charge de ce mandat pendant la période étudiée et celui qui a la charge de rattraper ses errements, un rapport de la chambre régionale des comptes intitulé "RAPPORT D’OBSERVATIONS DÉFINITIVES ET SES RÉPONSES, Commune de Crolles (38), Exercices 2008 à 2012"  est accessible à cette adresse : Chambre régionale des comptes.

 Accueil.png

Lire la suite

05 mai 2015

Appel à soutenir les recours contre Center Parcs

Quoiqu'en pensent certains, le passage devant le juge n'est pas abusif: il est au contraire la phase ultime de la participation du public aux décisions de l'administration... particulièrement quand cette dernière excède les pouvoirs que la loi, expression de l'intérêt général, lui a octroyés.

Vous avez pu le lire plusieurs fois sous ma plume dans ce blog, lorsque j'ai apporté un éclairage sur certaines décisions juridictionnelles condamnant la commune de Crolles.

citizencase-center-parcs-roybon.6j0M5vVaPneZ.jpg

Cette fois, je vous propose de traverser l'agglomération grenobloise... pour soutenir l'Union régionale FRAPNA dans l'action qu'elle a engagée pour marquer son opposition au projet de Center Parcs : le dossier est complexe, les promoteurs du projet ont de gros moyens -politiques et financiers- et il a fallu prendre l'attache d'un avocat pour engager les recours actuellement pendants devant le tribunal administratif de Grenoble.

Vous pouvez aider la FRAPNA dans cette action : quelques euros -ou plus !- permettront que l'action se poursuive, et les petits ruisseaux feront la rivière qui formera barrage à ce projet d'un autre âge.

Pour tout savoir, rendez-vous sur le site de CitizenCase (cliquez, c'est un lien !)

Emmanuel Wormser

24 février 2015

La concertation à Crolles : grandeur... et vigilance !

Deux revues municipales successives annoncent, avec tambours et trompettes, le lancement de grands projets qui seront soumis à une large concertation avec le public et les personnes concernées.

Jouez hautbois, résonnez musettes : la participation du public serait donc enfin prise au sérieux dans notre bonne commune ; c'est une révolution copernicienne pour des habitants longtemps bercés -bernés ?- par une réunionite aigüe manifestement stérile -l'élaboration du PLU comme celle de l'agenda 12 en étant les plus belles démonstrations.

Malheureusement, la lecture attentive de documents émanant de notre mairie bien-aimée impose la plus grande vigilance : "on va repeindre toute la maison : de quelle couleur voulez-vous la poignée du placard de la buanderie ?"

Lire la suite

04 février 2015

Tronics Microsystems

La presse économique s'intéresse à un de nos industriels. Voici des nouvelles de Tronics qui reçoit le renfort de Thalès. Pour mémoire, Thalès est le descendant de Thomson, qui a donné son T à ST (anciennement SGS Thomson).

Encore une illustration de la nécessaire synergie, dans un même écosystème, entre les gros et les petits.

 

tronics-figure-1.jpg

 

Photo : http://www.semiconductor-technology.com/projects/tronic/tronic1.html

Thales parie sur Tronics Microsystems, discret champion français des capteurs pour applications professionnelles.

A l’occasion de son entrée en bourse, le fabricant français de Mems professionnels Tronics Microsystems reçoit le soutien de l’un de ses grands clients : Thales. Pour l’accompagner dans son développement, l’équipementier d’électronique et de défense compte prendre 16,3% de son capital.

(…) A l’occasion de son entrée en bourse, Tronics devrait recevoir de Thalès  6 millions d’euros des 9,1 à 12 millions qu’il espère lever lors de cette opération..

Ce soutien conforte la stratégie de diversification de Tronics Microsystems. Créée en 1997, à Crolles, cette PME de 88 personnes réalise des Mems à la demande faisant office de capteurs (accéléromètre, gyromètre et magnétomètre) fabriqués en silicium comme des puces électroniques. Mais, contrairement à STMicroelectronics ou Bosch, focalisés, eux, sur le marché grand public, elle s’adresse aux applications professionnelles à hautes performances. "Nous sommes le seul acteur en Europe avec ce positionnement, revendique son CEO, Pascal Langlois. Dans le monde, nous affrontons des concurrents américains comme Honeywell ou Analog Devices."

Sortir de la dépendance de Sercel : Depuis 2012, Tronics Microsystems cherche à sortir de sa dépense vis-à-vis de Sercel. Ce client, spécialisé dans les systèmes de détection sismiques, représentait près de 64% du son chiffre d’affaires en 2012 (13,6 millions d'euros). Sa part est tombée à 15% du chiffre d’affaires en 2014 (11,6 millions d’euros). Un résultat obtenu grâce à une diversification de l’industrie vers l’aéronautique, la défense et le médical, et le gain de 14 nouveaux clients en 2014. La petite entreprise iséroise (non, Crolloise !) veut poursuivre cette diversification en doublant son effort commercial d’ici 3 ans.

Objectif pour Tronics : atteindre un chiffre d’affaires de 40 millions d’euros en 2018, soit près de quatre fois celui en 2014.

Source : L'Usine Digitale, Ridha Loukil - 2 février 2015 

http://www.usine-digitale.fr/editorial/thales-parie-sur-tronics-microsystems-discret-champion-francais-des-capteurs-pour-applications-professionnelles.N310658

Mis en ligne par Francis Odier, 4 février 2015 

 

06 octobre 2014

Crolles, ton marché fout le camp !

Un marché bien morne, ce dimanche 5 octobre à Crolles. Des allées clairsemées, des commerçants absents, peu de clients même à 10h et malgré le beau temps. 

%235.Marche%CC%81Desert.jpgPhoto: Romain Lemahieu

J'ai compté une quinzaine d'emplacements libres, au moins, sans qu'aucune grande foire ou manifestation régionale -Beaucroissant, Coupe Icare, Artisa- ne puisse justifier le phénomène.

Les discussions sur le sujet, pour essayer de comprendre, pour envisager des voies d'amélioration, pour identifier les facteurs clés de la réussite de marchés en pleine croissance dans d'autres communes vont bon train dans les allées, entre commerçants forains, entre clients, entre passants.

Moins de chalands, moins de commerce ; moins de commerce, moins de commerçants; moins de commerçants, moins de chalands. Le parking "blindé de voitures" de Grand Frais ne peut pas être la seule explication ; notre marché s'étiole et semble s'inscrire dans un cercle vicieux dont il est urgent de s'extraire...

Vous avez des idées ? L'alerte vous fait réagir ? Le marché reste l'évènement régulier qui fait battre votre coeur de Crolles ? Formulez vos idées dans les commentaires, apostrophez vos élus, discutez avec les forains : de notre soutien découlera leur engagement et de cet élan dépend la survie du marché !

Emmanuel Wormser