Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 août 2019

Vite, une révision du PLU de Crolles

C’est la bonne nouvelle de l’été : le supermarché Casino de Crolles prépare l’installation d’ombrières photovoltaïques sur son parking ! Le dossier est en cours d’instruction.

La puissance installée approcherait les 400 kWc, plus de 3 fois la puissance installée sur le gymnase Léo Lagrange.

Projet ombrières Casino.png

Tout le monde serait gagnant : de l’énergie solaire renouvelable, de l’ombre pour les clients (paresseux ou lointains) qui viennent en voiture, des promesses d’économies pour cette société en difficulté financière.

Oui, c’est la surprise exceptionnelle de l’été : me voilà en louange de la grande distribution, ce secteur économique que nous avons plutôt l’habitude de vilipender !

Oui, mais nous sommes à Crolles. Alors, il y a un hic. Il est tout simple : le projet est impossible, il est interdit par le PLU en son Article UC 12 : « (…) Les aires de stationnement au sol de plus de 150 m² doivent être plantées à raison d’un arbre de haute tige pour quatre places, en disséminant ces arbres sur l’ensemble de l’aire, avec, pour chaque arbre, un cube de terre de deux mètres d'arête ou volume équivalent. » Le règlement est dur, mais c’est le règlement : interdit de couper les arbres du parking, impossible d’installer les ombrières.

Le PLU de Crolles serait-il maudit ? Déjà 3 modifications depuis son adoption en 2010, une 4ème en cours, le tribunal administratif a annulé la modification n° 2, fragilisant la modification n° 3 …

Vite, une révision du PLU s’impose. Arrêter de bricoler. Remettre les choses à plat. Corriger les erreurs du passé. Se projeter dans un avenir désirable.

Et surtout, surtout : s’organiser correctement et prendre le temps de la concertation.

Le pire serait de concocter sur un coin de table une nième modification dont le seul but réel serait de sécuriser le projet Casino. Il y a urgence à organiser sérieusement le travail de révision du PLU. Trait d’Union, association locale d’usagers, est prête à contribuer à ces travaux d’urbanisme afin d’adapter notre ville que l’on voudrait belle aux enjeux sociaux, environnementaux et économiques de notre siècle.

L’homme pressé est déjà mort, dit un proverbe Berbère.

Les ombrières peuvent attendre quelques mois. Si elles nous aident à retrouver la raison pour l’aménagement local, nous pourrons dire deux fois merci à Casino.

Francis Odier, 14 août 2019

 

Pour mémoire, un des tous premiers articles de notre blog : Les PV de Léo

19:20 Publié dans Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

L'homme pressé....spécialement issu du gresivaudan rive droite, ....s'il court pour échapper à son destin.....eh ben, il s'y précipitera encore plus vite, eh ouais!!!c'est Monsieur le président MAO qui l'a découvert en grand défenseur des valeurs publiques et collectives.Rien n'arretera les bricoleurs que ce soit pour les PAV ou comment multiplier les déplacements inutiles; pour la traversée de la vallée sur Brignoud ou encore la belle idée de la déviation de Crolles affichée publiquement pour demain pendant 35 ans jusqu'a son annulation.....sous le slogan : Crolles une ville ou il fait bon vivre...circulez .....
Daniel Colin

Écrit par : Daniel Colin | 19 août 2019

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.