Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13 avril 2019

Le marais de Montfort en manque d'eau

Nous avons dans la plaine de Crolles un marais qui est classé en Espace Naturel Sensible géré par le Département de l'Isère. Le 14 février 2019 s'est tenue une réunion du comité de site animée par le technicien - gestionnaire, avec des représentants du Conseil Départemental, de la commune de Crolles, d'associations d'usagers (Trait d'Union pour Crolles), de protection de la nature (LPO, Grésivaudan Nord Environnement, Gentiana, FRAPNA ...) et des chasseurs. Réunion très intéressante, dans le dialogue, autour du rapport d'activité 2018 et de ce qu'il faudrait faire pour gérer et surtout préserver ce joyau fragile de biodiversité.

Marais - avec un peu eau.jpg 

Suite à la réunion, les associations ont rédigé un courrier qui alerte sur l'évolution inquiétante de l'état de conservation du marais de Montfort et du corridor écologique s'étendant jusqu'à Lumbin : 

- la situation hydrologique est catastrophique du fait du drainage ; 

- l'échelle d'intervention et les moyens mis en œuvre ne sont pas à la hauteur des enjeux ;

- l’actuelle pollution aux pesticides est incompatible avec la conservation à long terme des papillons protégés ;

- la pression de fréquentation est en augmentation sur le sentier des papillons sur le petit 20 % de marais restant.

Marais - bois et eau.jpgLa difficulté, ici comme souvent, est de concilier les usages et de bien régler le curseur entre continuer comme avant (ou presque) et changer plus radicalement. Concernant le marais de Montfort, l'observation sur plusieurs années conduit à la conclusion qu'il faut élargir le périmètre du marais, ce qui veut dire éloigner l'agriculture intensive et remettre en eau une surface plus importante. C'est bien sûr une décision qui n'est pas facile à prendre car elle ne plaira pas à tout le monde, elle aura un coût (non nul, mais quand même modéré, on parle de milliers d'euros et pas de millions !) car il faut indemniser les voisins du marais qui se verront imposer de nouvelles règles d'usages de leur terrain.

Mais le gouvernement a annoncé solennellement son intention de protéger la biodiversité et les zones humides ... alors, croyons-le, cela nous fera du bien !

Francis Odier, 13 avril 2019 

 

Marais - panneau.jpg

20:31 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.