Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07 mars 2018

Frédéric le moustique

Vous connaissez certainement la série des comptines pour enfants, Léon le bourdon, Mireille l'abeille, Oscar le cafard.

Frédéric, le moustique était l'invité d'une réunion commune de la ville Crolles Bernin ... (je rêve) ce jeudi soir 1er Mars.

Capture.PNG

Deux intervenants de grandes qualités pédagogique et technique (le directeur de l'EID - Entente Interdépartementale pour le Démoustication - et le professeur JP. STHA chef de service au CHU de Grenoble), nous ont expliqué les moyens pour limiter la prolifération de ces bestioles et les risques endémiques et certains ! des maladies virales fort peu sympathiques consécutives, si l'insecte est infecté.

Cette réunion était une belle réussite et bien organisée ; 50 personnes ont été présentes sur les 2 communes.

Si le moustique tigre (aedes albopictus) diffère un peu dans sa technique de ponte des autres, toutes leurs larves ont besoin d'un lieu humide pour se nourrir, pour grandir et piquer de nouveau, pour nourrir les œufs qui vont grandir et piquer et pondre et .....

L'expansion est très difficile à contenir mais avec des actions de prévention de TOUT LE MONDE, il est possible de limiter fortement sa nuisance.

Si la commune de Crolles a toujours mené des campagnes d'action et de sensibilisation, Bernin ne conduit pas d'action. De nombreux citoyens ont montré cette incohérence car le moustique ignore les frontières administratives. 

Si les habitants ont des bons reflexes pour éviter de fournir le vivre et le couvert aux  larves (chasse intensives aux endroits parfois minuscules pouvant maintenir une forte humidité ), il a été évoqué les regards ou avaloires d'eau pluviales le long des voiries, tous les 50 à 100 mètres, hors champ d'action du citoyen.

En fond de cuve en béton, il y a une généreuse plaque d'eau qui stagne !!! Les moustiques nous sont  reconnaissant de cette délicate attention ....

Le mot clé de cette soirée est LA PREVENTION de tous  y compris de toutes les communes pour limiter les nuisances de ces petites bêtes ; leur faculté d'adaptation est colossale.

Les virus, les petits, les gros, les joufflus, les retro, les méga sont sources d'émerveillement et d'inquiétude aussi.

JP Chollet

16:51 Publié dans Environnement | Lien permanent | Commentaires (0) |

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.