Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 février 2018

Corolle de ville

La quête du centre-ville ne quitte pas les élus de Crolles depuis des années, des décennies. Temps perdu, fausse piste et vaine recherche ! Vous lirez ici, dans une libre approche d'urbanisme, un projet alternatif proposé par Trait d'Union.

Voici Crolles en portait chinois :  

Une image : la corolle

Un emblème : l’oeillet des Chartreux

Une utopie : un habitat désirable

Une figure géométrique inédite : le bi-pôle décentré dans un grand cœur cerclé à frontières floues et perméables  

Les maires fondateurs : Paul Jargot et Jean-Claude Paturel

Un aphorisme : l’urbanisme est une affaire trop sérieuse pour être laissée aux urbanistes

Un cri : Au boulot !

 

Dessinons la ville,

Francis Odier, 9 février 2018

fleur-theorique.jpg

04:57 Publié dans Urbanisme | Lien permanent | Commentaires (1) |

Commentaires

Crolles a effectivement plusieurs cœurs. Ils n'ont pas tous la même vocation et je ne suis pas sûr que les genres puissent se mélanger ou se rassembler:

La zone commerciale : Parce qu’on n’a pas toujours le temps...
On n'y vient pas... On y passe. Pour y faire ses courses de manière rapide et pratique, tout est là et on n’a pas de problème de stationnement. Des choses utiles, mais pas les plus agréables à réaliser.

Le centre historique du village : On vient quand on a un peu plus de temps...
On y vient pour aller chez ce petit commerçant que l'on adore où l'on trouvera ce que l'on ne trouve pas ailleurs, la chaleur humaine en plus...
On peut pratiquement tout y faire…

Le parc Paturel, Paul Jargot et l'écocentre : On y vient pour passer du bon temps...
On y vient pour du loisir, pour décompresser, pour se cultiver ou pour certains cultiver... Parfois pour y faire la fête. Se détendre au parc, aller voir un spectacle à l'Espace Paul Jargot ou venir fêter ces grands moments qui nous rassemblent (Les feux d'artifices, le carnaval, la fête de la musique, le bal du 14 juillet...) Cet endroit peut aller encore plus loin, un marché de Noël durant les weekends de décembre, ou encore un Office de Tourisme ou Syndicat d'initiative, une buvette à l'image du parc Paul Mistral de Grenoble... Bien que très enrichissant et agréable, ce n'est pas le lieu le plus utile pour la vie de tous les jours. Tout reste à créer dans ce domaine, la page blanche pour un cœur de ville pourrait effectivement être la solution de facilité.

Joindre l'utile à l'agréable c'est souvent ce qu'il y a de plus plaisant, il n’y a qu’un seul endroit à Crolles où, à pied, je peux à la fois :
Faire des courses alimentaires, récupérer un recommandé, poser un chèque à la banque, faire des formalités administratives (mairie), faire du « shopping » (cadeau, vêtements, lunettes…), aller chez le médecin ou à la pharmacie, aller chez le coiffeur, aller au pressing, boire un verre en terrasse ou encore manger au restaurant, aller à la bibliothèque… Et si je veux en plus me balader dans la nature, les coteaux ou la plaine sont à 2 pas…

L’utile est déjà là, l’agréable n’est pas loin… A une seule condition, qui en prime mettra tout le monde d’accord : c'est qu'il faut rendre la Route Départementale plus agréable.
Sans détailler, les idées ne manquent pas, des plus utopistes qui rêvent d'une déviation aux plus réalistes qui veulent améliorer l'existant, je me range du côté des optimistes qui pensent qu'une solution finira par voir le jour.

Écrit par : BAITOM | 09 mars 2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.