Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28 mars 2016

Petits ruisseaux du Grésivaudan

Bref et concret. Le changement en Grésivaudan, à votre porte. Avec vos bras, votre tête ou votre chéquier.

 

Energie solaire, ici et maintenant. Urgent. Il est temps. Centrales Villageoises du Grésivaudan. Réunion fondatrice le 18 mars. Succès. 98 personnes présentes. Rejoindre le mouvement. Devenir membre fondateur ou louer son toit pour installer des panneaux photovoltaïques.

« La houille blanche a été le point de départ d'une tradition industrielle de la vallée du Grésivaudan dès la fin du XIXe siècle, voire d'une véritable révolution industrielle, économique et sociale qui a marqué le XXe siècle. Aujourd'hui, notre projet GRESI21 de Centrale Villageoise du Grésivaudan s'inscrit dans cette tradition afin que notre territoire participe de manière citoyenne à cette nouvelle révolution énergétique basée sur les énergies renouvelables qui marqueront le XXIe siècle ».

**

*

Recyclage, circuit court, insertion par l’emploi, Donner, partager, acheterGRE’SY. Lumbin

« L'association a pour but l'emploi & la solidarité. Notre vocation est d'accompagner des personnes en difficulté d'accès à l'emploi à une reprise durable de vie professionnelle au moyen d'une activité économique réelle & de permettre aux personnes en difficulté de se vêtir à petit prix. La collecte de vêtements, textiles & chaussures est la principale activité.

Le principal centre logistique est actuellement situé à LUMBIN (chemin des Longs Prés). La prochaine étape est la mise en route d'un atelier de fabrication de chiffons.

20160318_140937.jpg

**

*

 

Remarque subsidiaire : N'avez-vous rien remarqué ? Un détail signifiant ? Un signal faible pour des forces qui se mettent en mouvement ?

Le changement est intercommunal. Nos jeunes associations se revendiquent du Grésivaudan. Nos vieilles communes sont épuisées et deviennent stériles. Nous leur devons le respect, comme à nos aînés qui transmettent la mémoire et fédèrent les rassemblements amicaux et familiaux. C'est là, dans de nouveaux équilibres entre lieux d'action et lieux de convivialité, que la démocratie doit se reconstruire.

 

Francis Odier, 28 mars 2016

14 mars 2016

Lidl, l'arbre qui cache la forêt

C’est bien beau de critiquer, toujours critiquer. Encore faudrait-il expliquer pourquoi. Car ce projet de déménagement et d’agrandissement de Lidl, il est sûrement très bien ! Le nouveau magasin sera plus beau et mieux placé, avec peut-être un ou deux emplois supplémentaires. Les clients seront contents. Au nom de quoi la commune refuserait-elle à un honnête commerçant de développer son activité ?

45713076 grande distrib.png

Lire la suite

11 mars 2016

Encore et toujours ...

C'était annoncé, la décision a été prise : avis favorable de la commune pour le déménagement de LIDL. Le commerce de proximité attendra des jours meilleurs ...

Il faut au moins reconnaître aux élus de la majorité le bénéfice de la continuité et de la cohérence : ils sont favorables à la grande distribution, ils mandatent leur représentant pour voter Pour.

La décision est d'ailleurs unanime, ce qui montre qu'il reste du boulot pour changer de mode de consommation et pour réinventer la ville sans ses supermarchés hideux. Les générations futures ont du pain sur la planche.

Francis Odier, 11 mars 2016

Nb : qui connaît la surface de vente de Lidl ?

05 mars 2016

Retour sur le dernier conseil communautaire du 29 Fév. 2016

 

 

L'ordre du jour , paru quelques jours  seulement avant la réunion .... comportait 49  points soumis  à délibération  !!!!

Le point N°9 portait sur la  "définition du mode collecte " : points d'apport volontaire (PAV) ou pas, semi ou enterrés.

Après un exposé très dense en chiffres et difficilement synthétique -un élu a même remarqué : "je n'ai rien compris et sur quoi on doit voter !!!!"- le déploiement, sous  certaines réserves, des PAV semi ou enterrés dans les zones d'habitation très dense et dans les zones de montagnes a été voté.

Il a été retenu le scénario le plus dispendieux de 5 millions !!!!!!    Et Hop soyons fou .  Les 77 salariés d' ECOPLA en quête de financement  apprécieront  !!!!

 La société ECO-BOX est missionnée  pour aider à la réalisation d'études complémentaires avec les élu(e)s ....

Le rétro-pédalage est évident, par rapport à la délibération initiale qui prévoyait de déployer 2000 containers -dont la moitié pour les ordures ménagères et autant pour le tri- pour un cout -investissement et fonctionnement- de 16 millions d'euros !!!!!! ( 29 communes de la CCPG et 17 communes rattachés au SIBRECSA)

Comment se fait-il  que cette délibération antérieure, fruit de nombreuses réunions et séminaires n'ait pas résisté aux réunions publiques animées par les élus locaux convertis en VRP de cette solution ? Les remarques de bon père de famille -et de bons sens !- auraient-elles convaincu que les options dument étudiées par le bureau de la CCPG initialement étaient malvenues ?

Ahurissant mais salutaire quant même... d'autant que ce choix de collecte en PAV va l'encontre des objectifs nationaux de réduire le tonnage des ordures ménagères et d'augmenter la qualité du tri : Eco-Emballages estime à 20% la perte de cette qualité, déjà intrinsèquement peu efficace.

 

Cela me rappelle le scénario du câble entre Brignoud/Crolles , décidé, acté, validé, promu dans la presse par les élus lorsque soudain, à la dernière publique à l'Espace Aragon, patatras, tout par terre ... car deux fois plus onéreux, sur vingt ans, que des ponts !!!!!

Il est temps de faire quelques propositions pour réduire le tonnage collecté et augmenter la qualité du tri : leur coût est presque nul  et elles peuvent être mises en œuvre presqu'immédiatement, alors .....

- IMPOSER le regroupement des poubelles individuelles lors de la collecte ( minimum 3 à 4 unités) ; simple politesse et courtoisie pour les employés. La poubelle isolée ne sera pas levée, sauf en zone d'urbanisation diffuse évidemment

- IMPOSER la levée des poubelles que si elles sont pleines au minimum aux 3/4 pleine ; à défaut, pas de levée.

- remplacer les containers à 4 roues par des poubelles individuelles dans les zones pavillonnaires ; ce sont les usagers qui gèrent et trient  leurs rebtus chez eux puis déposent la veille de la collecte la dite poubelle.

- arrêter la sensibilisation  au compostage qui trouve maintenant ses limites grâce au travail de fond entrepris, pour convertir ces ressources humaines dans des études permettant d'expliquer pourquoi les gens ne compostent pas. La loi adoptée sur la Transition Energétique prévoit en 2025 l'obligation de collecte des déchets verts ; autant y réfléchir dés maintenant.

- créer des containers métalliques pour la collecte des vêtements et tissus, type bacs " Relais" : sur Chambéry Métropole, il est collecté 200 tonnes/ an  de vêtement alimentant une brillante économie circulaire (vente, réparation, tri, puis isolant thermique " Mélysse"). Les structures privées  s'arrachent le marché de collecte  lorsqu'il est  proposé. Dans le Grésivaudan, aucune collecte si ce n'est quelques heures certains jours en déchetterie.

- encore une dernière pour la route : lors des conseils communautaires, chaque élu(e) a droit à 2 bouteilles en plastique d'eau ( pétillante et plate). Pourquoi ne pas les remplacer par un broc d'eau et des verres fussent-ils en plastique.  Economie : 150 bouteilles ( facture, stock, gestion, manutention, rangement, frigo  etc ....).  

Vos idées et propositions ?

JP Chollet