Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 mars 2016

Lidl, l'arbre qui cache la forêt

C’est bien beau de critiquer, toujours critiquer. Encore faudrait-il expliquer pourquoi. Car ce projet de déménagement et d’agrandissement de Lidl, il est sûrement très bien ! Le nouveau magasin sera plus beau et mieux placé, avec peut-être un ou deux emplois supplémentaires. Les clients seront contents. Au nom de quoi la commune refuserait-elle à un honnête commerçant de développer son activité ?

45713076 grande distrib.png

Lire la suite

11 mars 2016

Encore et toujours ...

C'était annoncé, la décision a été prise : avis favorable de la commune pour le déménagement de LIDL. Le commerce de proximité attendra des jours meilleurs ...

Il faut au moins reconnaître aux élus de la majorité le bénéfice de la continuité et de la cohérence : ils sont favorables à la grande distribution, ils mandatent leur représentant pour voter Pour.

La décision est d'ailleurs unanime, ce qui montre qu'il reste du boulot pour changer de mode de consommation et pour réinventer la ville sans ses supermarchés hideux. Les générations futures ont du pain sur la planche.

Francis Odier, 11 mars 2016

Nb : qui connaît la surface de vente de Lidl ?

01 février 2016

Oui aux grandes enseignes à Crolles !

Le choix de la municipalité de favoriser les grandes enseignes à Crolles n'a pas fini de faire jaser !

Comme je l'avais pressenti dans un article récent (voir là), la commune soutient explicitement le projet de Carrefour, avec ses presque 5000m2 de surface commerciale. C'est ce qui ressort sans détour du compte-rendu de la dernière réunion de la CDAC publié cette semaine dans le registre des actes administratifs de la préfecture (voir là).

La très hypocrite modification du plan local d'urbanisme (voir là) se dévoile dans cette décision : on laisse encore faire ce projet qui va saturer le marché -et asphyxier les derniers petits commerces de Crolles et des communes de la zone de chalandise- et puis on limite symboliquement pour la suite...

D'ailleurs l'enseigne Lidl ne s'y trompe pas : elle va se déplacer dans Crolles... sans s'agrandir !

C'est ce qu'on découvre dans l'ordre du jour de la prochaine commission départementale d'aménagement commercial, sur le site de la préfecture, qui nous apprend que Lidl a déposé le 9 décembre 2015 une demande de permis de construire n 0381401510024 , portant sur une demande de création par transfert de 1420,33 m² de surface de vente d'un supermarché à prédominance alimentaire à l'enseigne "LIDL", sur la commune de Crolles.

Tiens, on a -encore- oublié de nous en parler.

Pendules-et-cristal-boule100-boul100.JPGAu lieu d'envahir l'agenda communal par des réunions publiques bidons promettant un avenir meilleur, ce serait bien que les crollois soient au moins informés du présent déplorable qui se construit sur notre commune...

 

Emmanuel Wormser

 

PS : ajout du 5 février !

un correctif de la décision de la CDAC a été publié ce jour : j'ai espéré qu'il annonçait une réduction de 2000m2 du projet... C'est raté ! Il corrige une faute de frappe pour 9m2 :-)). Le voici

03 janvier 2016

Le choix de la grande distribution

L’enquête publique sur la modification du PLU de Crolles est clôturée. Tous les documents sont en ligne sur le site web de la commune. D’ici un ou deux mois, nous aurons l’avis du commissaire enquêteur.

Le cœur du sujet est l’urbanisme commercial. La municipalité propose d’autoriser l’installation de surfaces commerciales jusqu’à 3000 m2. Vous verrez en pièce jointe l’avis de Trait d’Union (nous proposons un seuil maxi de 1500 m2) et un courrier du maire expliquant pourquoi ce seuil de 3000 m2 a été retenu.

Il y a un débat juridique : quel est le seuil minimum possible tout en respectant l’exigence de compatibilité avec le SCOT ? Il y a surtout un débat politique : que voulons-nous pour la ville et quels moyens nous donnons-nous pour cela ?

Faut-il d’autres grandes surfaces à Crolles ? La municipalité dit Oui, je dis Non.

Casino et voitures.JPG 

A la fin de la campagne électorale 2014, j’avais publié un billet intitulé « Choisir ». C’était l’idée n° 75. La proposition, simple mais qui reste hors d’atteinte à Crolles, était d’organiser la discussion politique autour des alternatives disponibles, des choix possibles : « énoncer les raisons du choix, énoncer et argumenter publiquement les choix possibles, formaliser et diversifier les techniques de choix, rendre visible les processus de choix, maintenir la réversibilité des choix le plus longtemps possible (…) »

Cette problématique du choix est centrale dans le cas présent de la modification du PLU. La municipalité nous explique qu’elle n’a quasiment pas le choix du seuil de 3000 m2 : « la commune s’est attachée à mettre en œuvre le SCOT ». Si le SCOT imposait le PLU, l’enquête publique puis, bientôt, la discussion et le vote en conseil municipal seraient sans objet ! Mais, rassurez-vous, tel n’est pas le cas. Les marges de manœuvre et le pouvoir de choix de la commune en matière d’urbanisme restent considérables. Car la loi impose seulement que le PLU soit compatible avec le POS.

C’est pourquoi, au vu du projet de modification du PLU, nous pouvons dire, écrire et dénoncer que la municipalité fait le choix de favoriser le développement de la grande distribution, sans l'assumer, en s'abritant derrière le SCOT qu'elle a contribué à établir lors du précédent mandat.

Lire la suite

10 décembre 2015

Carrefour à Crolles : on en sait enfin plus !

Ce n'est pas la commune qui a produit ces détails qu'elle connait par coeur depuis longtemps... même si les élus les ont cachés pendant la réunion publique du 10 novembre dernier !

Le permis de construire a finalement été déposé le 20 novembre. Le projet prévoit la création d'un ensemble commercial de 4 885 m² de surface de vente comportant un magasin à prédominance alimentaire à l'enseigne "Carrefour Market" de 2 900 m² et de 3 cellules commerciales de 1 985 m², respectivement de 356 m², 810 m² et 810 m² spécialisées en équipement de la maison et équipement de la personne.

carrefour.jpg

L'autorisation d'aménagement commercial sera examinée par la commission ad'hoc le 14 janvier prochain, à 15h30 (pour une commission convoquée à 16h00 ;o))

Heureusement, les services de l'Etat sont plus transparents que nos élus !!!
L'information était accessible dans le registre des actes publié aujourd'hui (voir page 67)

J'ouvre les paris : quel sera le vote du représentant de la commune ?

Emmanuel Wormser

05 décembre 2015

Réunion publique sur le PLU de Crolles - 10 novembre 2015

La modification du Plan Local d’Urbanisme, nous l’avions proposée lors de la campagne pour les élections municipales 2014, la voici engagée. L’enquête publique est ouverte depuis ce 30 novembre jusqu’à fin décembre. Pour avoir un avant-goût des intentions de la municipalité, nous étions conviés à une réunion publique le 10 novembre. Je suis arrivé après les préliminaires et, j’imagine, après le mot d’accueil du maire, mais assez tôt pour assister à la présentation et écouter les questions / réponses. Quelques heures auparavant, j’avais lu « Osons, Plaidoyer d’un homme libre », de Nicolas Hulot. J’étais prêt pour participer.

Les élus d’aujourd’hui et d’hier proposent une révision, conscients que leur PLU 2010 mérite ravalement. Très bien. L’objectif est consensuel, comment ne le serait-il pas ? Il s’agit de « Mieux maîtriser l’urbanisme commercial ». Qui serait contre ? Imagine-t-on le maire proposer de « Perdre le contrôle de l’urbanisme … » ?!

Lire la suite

03 décembre 2015

Quand l'introversion de la commune de Crolles fragilise les procédures qu'elle engage

Il était une fois une procédure allégée permettant de faire évoluer le plan d'urbanisme communal en évitant toute concertation préalable. Parce que ce procédé contreviendrait au principe de la participation du public aux décisions ayant une incidence sur l'environnement décrit à l'article 7 de la Charte constitutionnelle de l'environnement, un décret a rendu communicable au public le dossier de modification avant même la tenue de l'enquête.

acheteurs-en-colere_logo.jpgMalgré ces dispositions empreintes de bon sens constituant une garantie pour le public, la commune de Crolles, fidèle au culte qu'elle voue au secret -à ce point d'ailleurs, on peut se demander si un tel comportement ne contrevient pas au principe de laïcité !- n'a communiqué ces documents que... deux jours avant le début de l'enquête publique.

 

Le dernier alinéa de l'article R. 123-9 du Code de l'environnement dispose que "Toute personne peut, sur sa demande et à ses frais, obtenir communication du dossier d'enquête publique auprès de l'autorité compétente pour ouvrir et organiser l'enquête dès la publication de l'arrêté d'ouverture de l'enquête."  

Le 9 novembre dernier, Monsieur le Maire signait un arrêté municipal pour une enquête publique organisée du 30 novembre au 29 décembre 2015 en vue de la modification du plan local d'urbanisme, soit disant pour réguler les grands commerces sur le territoire communal (nous y reviendrons !). Le 13 novembre, je demandais, sur le site de la mairie, que me soit adressé en retour, sous forme numérique par mail ou par mise à disposition sur une plateforme de téléchargement, copie du dossier qui serait soumis à enquête publique.

ET... il a fallu attendre le vendredi 27 novembre pour qu'on m'annonce que les documents réclamés étaient mis à ma disposition à l'accueil sur un CD-ROM. Dès le lundi, les mêmes documents étaient en ligne sur le site de la commune.

Les modalités de cette communication tardive ne peuvent pas être involontaires; elles montrent l'indifférence de la collectivité à l'égard

  • de la participation du public qu'elle a ici rendue impossible avant le démarrage de l'enquête le lundi suivant, a fortiori en refusant une communication par voie électronique malgré les termes du c) de l'article 4 de la loi de 1978.
  • des procédures-mêmes qu'elle engage pour modifier son document d'urbanisme, sans crainte d’entacher leur légalité par un comportement qui continue, heureusement, d'indigner !
  • et finalement de la loi comme de ses auteurs en oubliant systématiquement l'intention qui sous-tend les règles qu'ils édictent.

Un jour, peut-être, d'aucun relèvera que la commune, ses élus et son administration, doivent -par essence- être au service des administrés et non seulement assurer mais même garantir le strict respect de leurs droits...

Emmanuel Wormser

14 août 2015

Avis favorable avec réserves pour l'extension de ST

Suite à l'enquête publique menée du 4 mai au 9 juin 2015, la commissaire enquêteur a rendu son rapport le 8 juillet 2015. Il s'agit de la création d'une nouvelle unité de fabrication, avec comme conséquence l'augmentation des volumes stockés et utilisés de produits toxiques, ce qui entraîne notamment le classement du site en "Seveso seuil haut".

Lire la suite

08 juillet 2015

Hautbois et musettes, ne jouez plus : la concertation à Crolles, ce sera plus tard et pas sur tout

Souvenez-vous, c'était il y a seulement 6 mois : un article plein d'espoir annonçait "la concertation maintenant !".

La vigilance s'imposait à l'époque...

Aujourd'hui, pour ceux y croyaient, c'est la déception qui l'emporte : que reste-t-il dans le champ de la concertation sur le projet de ZAC Quartier Durable, toujours annoncée sur le site municipal ?

Lire la suite

24 février 2015

La concertation à Crolles : grandeur... et vigilance !

Deux revues municipales successives annoncent, avec tambours et trompettes, le lancement de grands projets qui seront soumis à une large concertation avec le public et les personnes concernées.

Jouez hautbois, résonnez musettes : la participation du public serait donc enfin prise au sérieux dans notre bonne commune ; c'est une révolution copernicienne pour des habitants longtemps bercés -bernés ?- par une réunionite aigüe manifestement stérile -l'élaboration du PLU comme celle de l'agenda 12 en étant les plus belles démonstrations.

Malheureusement, la lecture attentive de documents émanant de notre mairie bien-aimée impose la plus grande vigilance : "on va repeindre toute la maison : de quelle couleur voulez-vous la poignée du placard de la buanderie ?"

Lire la suite