Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 janvier 2014

Pierre Cornu, un poète Crollois très...libertin

Rue Bois Cornu.jpgPierre Cornu, un poète Crollois très...libertin

Peu de Crollois se souviennent que le quartier du Brocey abritait un château. Bientôt, seule la rue du Bois Cornu pourra témoigner de ce glorieux passé. Pourtant cette histoire mérite d’être contée. Elle est pour le moins originale. Il y avait au 16ème siècle, dans ce quartier, une maison forte entourée d'un bois. Cette demeure appartenait à la famille Paviot qui la céda à un certain Etienne Cornu, venu étudier le droit à l'Université de Grenoble. Il y obtint le diplôme de baccalauréat du droit canonique et civil le 5 mai 1549, puis celui de docteur en droit. Il exerce le métier d'avocat à Grenoble durant plus de trente ans

Lire la suite

08 octobre 2013

La complainte du Bassin du Brocey

Col de cycle.jpgDepuis quelques temps, mon Col de cygne ne laisse échapper qu'un mince filet d'eau. Non seulement je deviens inutile car plus personne ne peut boire de mon eau, mais comme je me vide petit à petit, je m’assèche. Si cette situation perdure, je vais endurer de gros dégât. Mon eau va stagner, croupir et je vais dégager des odeurs nauséabondes dans mon quartier. Puis, comme il y a deux ans, je vais subir diverses déprédations et finalement, je vais mourir... Les habitants de mon quartier se désolent de cette situation. Mais que faire ? Depuis trois ans, ils doivent se battre pour me garder. Ils ont pétitionné, sont intervenu auprès des autorités...mais rien n'y fait chaque été, la même situation se reproduit.

Lire la suite

11 septembre 2013

Le moulin des Ayes, l'histoire perdue

Le fonctionnement d'origine du moulin des Ayes
Le moulin des Ayes était l'un des bâtiments de l'Abbaye des Ayes, ce monastère construit au 12
ème siècle par la Dauphine Marguerite de Bourgogne. Les archives parlent d'une église, de trois chapelles, d'un monastère, d'un dortoir pour les religieuses, d'un réfectoire et de dépendances.

Le moulin des Ayes.jpg

Lire la suite

25 août 2013

Le filet d'eau du bassin du Brocey

bassin.jpg

07 avril 2013

Hugues Bardone, une histoire de musique et d'amitiés

Une histoire de musique.jpgLe 1er avril 2013, il s'en est allé joué de la trompette au grand bal de l'éternité.

En 2005, j'avais réalisé avec lui un CD de jazz. Nous l'avions accompagné d'un livret retraçant ses 80 ans de musique. C'est ce document que le Crollois vous propose de découvrir aujourd'hui.
Claude Muller
cliquez.jpgVous pouvez vous procurer ce CD et son livret à la Librairie du Grésivaudan à Crolles (dans la limite des stocks disponibles)... et en écouter un extrait
podcast

03 avril 2013

L'église de Crolles et le père Alloua, notre père...

L'église de Crolles et le père Alloua, notre père.jpg
Le père Alloua, comme les Crollois avaient pris l'habitude de l'appeler depuis plus de 40 ans, était leur curé. Il vient de prendre une retraite bien méritée. C'est pour le Crollois, l'occasion d'ouvrir un dossier sur notre église et de tracer le portrait de notre père.

Lire la suite

01 avril 2013

L'église de Crolles, notre patrimoine

L'église de Crolles, notre patrimoine copie.jpgVéritable vigie au cœur du village, l'église de Crolles mérite toute notre attention, car elle est notre mémoire.

Lire la suite

11 janvier 2013

Avec la disparition d'Augustin Aymoz, le dimanche 6 janvier 2013, Crolles a perdu sa mémoire

Avec la disparition d'Augustin Aymoz, Crolles a perdu sa mémoire.jpg

Augustin Aymoz avec ses livres, dans un café littéraire du Grésivaudan

Lire la suite

10 janvier 2013

La grande blessure d'Augustin Aymoz

inauguration rue Gaston Angelier.jpgLa grande blessure d'Augustin Aymoz

Le 23 avril 1978, M. Paul Jargot, sénateur maire de Crolles, inaugurait une nouvelle rue. Elle portait le nom de son ancien maître d'école, Gaston Angelier. C'est ainsi que commence le récit de la profonde blessure d'Augustin Aymoz.

Pascal Aymoz 200.jpgEn assistant à cette cérémonie, le film de sa vie d'écolier se déroulait devant ses yeux...Puis, celle de ses aînés Elisabeth et Philippe et enfin celle de son fils Pascal.

Lire la suite

07 avril 2012

A Crolles, Paul Jargot, le précurseur

Paul Jargot"On voit naître la terre" dit-il dans l'enthousiasme des premiers travaux d'assainissement de la plaine de l'Isère.
Paul Jargot, né le 21 mars 1925 est élu maire de Crolles à l'âge de 28 ans. Ils avaient constitué une liste avec ses amis footballeurs.
"C'est pour que les agriculteurs puissent vivre de leur travail" que pendant 16 ans, il va convaincre de multiples propriétaires d'accepter le remembrement.
"C'est pour nos enfants que l'on va créer des emplois", et “c'est pour eux” que dans une partie des terres ainsi dégagées, une zone industrielle va être créée.
"C'est pour que nos enfants trouvent un logement". Avec ces mots, il convainc les habitants d'accepter la construction de logements sociaux au cœur du village.

C'est parce qu'il faut garantir l’équilibre : agriculture, entreprise, logement, nature”, qu'il crée le premier schéma d'urbanisme.

gresivaudan2.jpg

Ce précurseur inventera beaucoup d'autres choses.
Il construit la première maison des jeunes et de la culture en zone rurale, le premier foyer d'éducation populaire, le premier centre de formation pour les élus locaux et l'un des premiers syndicats de développement intercommunal.
Il s'est battu pour imposer la gratuité de l'autoroute.
Il a aussi son idée de la démocratie locale. Il imagine et crée cette grande réunion publique annuelle que sont les "États Généraux".
"C'est pour vous l'occasion de faire vos critiques sur tout ce que nous avons fait et de nous suggérer tout ce qu'il faudrait faire" dit-il aux Crollois, dès 1953.
Marie gearge Buffet remet la légion d'honneur à Paul JargotQuand on demandait à Paul Jargot ses opinions politiques, il répondait : je suis un chrétien progressiste et j'ai milité pour la paix toute ma vie. Il s'est toujours présenté sur les listes du parti communiste Français et il siègera comme sénateur de l'Isère de 1974 à 1983. En 2000, lors de sa dernière apparition publique, c'est la ministre de la jeunesse et des sports, Marie George Buffet qui le décorera de la légion d'honneur, lors d'un grand rassemblement populaire.
Claude Muller