Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14 avril 2014

Bon voyage, Daniel Dumas

Les Miserables 550.jpg

Daniel,
de ton dernier séjour au Sénégal, tu étais revenu quelque peu paralysé. Alors, nous étions quelques uns à venir te lire des histoires dans ta chambre d’hôpital. C'était pour moi une expérience enrichissante. D'abord, raconter des histoires à un conteur né constitue un beau challenge. Tu m'impressionnais, comme tu avais toute ta tête, tu ouvrais grands tes yeux curieux pour découvrir la suite de l’aventure. Je choisissais des nouvelles qui racontent la montagne, La "butte rouge" ou l'Afrique...tes passions. Et comme je devais parler fort, très rapidement, j'avais un large public...

Daniel  150.jpgDe temps en temps, tu m'interrompais pour me demander "quel jour on est ?" et invariablement, lorsque je te donnais la date, tu me disais.... "bon, dans x jours, on sera dimanche et dimanche, je pars... au Sénégal."

Et invariablement, je pensais que la vie de Daniel est une histoire à elle toute seule. Il faudra qu'un jour un conteur la narre.

Elle commence pendant la guerre dans un petit village des Monts du Forest. Daniel y garde le maigre troupeau de la ferme familiale.

Ensuite, il faut évoquer le travail à la "Manu" de St Etienne et très rapidement le goût de Daniel pour le spectacle vivant. C'est l’époque de la décentralisation théâtrale et il est aux avant-postes. Il fait sienne cette maxime de Jean Dasté. "Il s’agit de renouer chez nous ce besoin du théâtre aussi essentiel que celui du pain et du vin."

Chanson d'un gas qu'à mal tourné 150.jpgC'est ainsi qu'il se retrouve directeur du centre culturel de la Ricamarie. Et c'est là qu'un certain Paul Jargot vient le chercher pour créer des "pièces vivantes" à Crolles. Tous deux partagent la même conviction, "seule la culture peut réunir toute une population". Et la grande aventure du Théâtre sous la Dent commence au début des années 1980. Pour Daniel, il est important de raconter l'histoire de la vallée, alors il créé "Houille Blanche, c'est dimanche" au pays de Bergès. De cette pièce, il dira "C'est une expérience riche... une comédie humaine, dans laquelle les comédiens ont su communiquer leur chaleur aux personnages". Daniel n'oublie pas que le spectacle passe aussi par la chanson, la poésie et l'amitié, alors avec ses complices Pascale Odier, Christiane Oriol, Yves Ramu,Gérard Chaignaud, Marcel Oude et bien d'autres, il crée "La chanson d'un gars qu'a mal tourné", sur des textes de Gaston Couté. Ils joueront ce spectacle plus de 700 fois en France et à l’étranger et qui sait si ...

Daniel Dumas1983 gaston couté 200.jpg

 "Je suis parti sans savoir où,

Comme une graine qu'un vent fou,

Enlève et transporte, 

A la ville où je suis allé

J'ai langui comme un grain de blé

Dans la friche morte..."

 

Puis viennent le temps des grandes épopées humaines. "Quand la pluie reviendra" proposée et jouée à Crolles par 60 enfants est la première d'une longue série. "Ombre sur les Adrets", la grande saga du Baron des Adrets, à partir du livre de Gilbert Dalet, est jouée au centre du village, au pied de la montagne, dans la cour de la mairie de ce village niché au creux de Belledonne. "Dans les cheminées de Paris" est joué par 150 enfants, 5 classes et plus de 30 comédiens devant 400 spectateurs en plein air au centre de Crolles.

Montbonnot 1993 550.jpgDaniel debut 150.jpg

Daniel affectionne aussi les grandes fresques historiques... La guerre de Troie n'aura pas lieu, Barricades, Quatre-vingt-treize, Fracasse... Il ne dédaigne pas non plus de jouer des classiques : Georges Dandin, Notre Dame de Paris, Les Misérables, Le soleil des eaux, Jacquou le croquant...

Pour évoquer Daniel Dumas, il faut aussi parler du militant engagé auprès des forces progressistes. Dans son action culturelle, comme dans la vie, Daniel a toujours été un personnage entier qui ne faisait aucun compromis avec la vie.

Enfin, je voudrais évoquer ici un aspect peut être moins connu du personnage, mais ô combien important, Daniel est un amoureux des mots. Pour cela, il se fait conteur, narrateur, historien et écrivain.

couv101 100.jpgJe voudrais raconter ici les longs mois passés à travailler ensemble. Avec Daniel Dumas et Georges Salamand, nous avions entrepris des recherches historiques considérables, un travail de d’écriture important et un choix de mise en page draconien, pour aboutir au livre qui deviendra la bible de l'histoire de la vallée, "Les 101 personnages du Grésivaudan".

Barricades 1992 250.jpgDaniel est au aussi un conteur inspiré quand il écrit Toubaberies, un recueil de nouvelles que son continent d'adoption l'Afrique lui a inspiré.

La boucle est bouclée en évoquant le livre des 25 ans du Théâtre sous la Dent qu'il a tenu a fêter en l'an 2004.

"Quel jour on est ?" et invariablement, lorsque je te donne la date, tu me dis.... "bon, je pars... dimanche..." mais ce coup là, tu as dit vrai..

Salut l'Artiste.

Claude Muller

22 janvier 2014

Il était une fois....Crolles

Blason.jpgParce que je crois que "pour savoir où l'on va, il faut d'abord connaitre d'où l'on vient", je me permets cette petite intrusion historique dans la campagne des 101 idées pour Crolles...Claude Muller

Connaissez-vous la date de naissance de la ville de Crolles ? Pour répondre à cette "épineuse" question, je vous invite à vous souvenir que le Grésivaudan est une vallée glaciaire. L’Isère, la rivière qui a creusé son lit en son fond, est un torrent impétueux. Il a toujours erré de rive en rive au point de déborder presque tous les ans. Si bien que les habitants ont longtemps hésité à s’installer en ses terres...inhospitalières. Il faut attendre le milieu du siècle dernier pour que l'Isère soit complètement endiguée et que la plaine devienne fréquentable. Auparavant, de rares paysans s'étaient installés au pied de la Chartreuse dans le bourg du Fragnès. D'autres hameaux, le Brocey, le Pied de Crolles et Montfort accueillaient aussi quelques familles d'agriculteurs.

L'Abbaye aux Ayes face à la chaîne de Belledonne
abbayie des ayes.jpg

Lire la suite

06 janvier 2014

L'édification du château de Crolles à partir de 1334

Chateau Crolles 550.jpg

L'histoire du château de Crolles est d'abord liée à celle d'Amblard de Beaumont. Issu d'une vieille famille du Grésivaudan, il est protonotaire, c'est à dire, premier des notaires ou hommes de loi du Dauphin Humbert II. Tout au long du règne du dernier des Dauphins (1333 à 1349) il est aussi son chancelier, son contrôleur des finances, son conseiller et surtout son ami.

Lire la suite

04 janvier 2014

Pierre Cornu, un poète Crollois très...libertin

Rue Bois Cornu.jpgPierre Cornu, un poète Crollois très...libertin

Peu de Crollois se souviennent que le quartier du Brocey abritait un château. Bientôt, seule la rue du Bois Cornu pourra témoigner de ce glorieux passé. Pourtant cette histoire mérite d’être contée. Elle est pour le moins originale. Il y avait au 16ème siècle, dans ce quartier, une maison forte entourée d'un bois. Cette demeure appartenait à la famille Paviot qui la céda à un certain Etienne Cornu, venu étudier le droit à l'Université de Grenoble. Il y obtint le diplôme de baccalauréat du droit canonique et civil le 5 mai 1549, puis celui de docteur en droit. Il exerce le métier d'avocat à Grenoble durant plus de trente ans

Lire la suite

08 octobre 2013

La complainte du Bassin du Brocey

Col de cycle.jpgDepuis quelques temps, mon Col de cygne ne laisse échapper qu'un mince filet d'eau. Non seulement je deviens inutile car plus personne ne peut boire de mon eau, mais comme je me vide petit à petit, je m’assèche. Si cette situation perdure, je vais endurer de gros dégât. Mon eau va stagner, croupir et je vais dégager des odeurs nauséabondes dans mon quartier. Puis, comme il y a deux ans, je vais subir diverses déprédations et finalement, je vais mourir... Les habitants de mon quartier se désolent de cette situation. Mais que faire ? Depuis trois ans, ils doivent se battre pour me garder. Ils ont pétitionné, sont intervenu auprès des autorités...mais rien n'y fait chaque été, la même situation se reproduit.

Lire la suite

11 septembre 2013

Le moulin des Ayes, l'histoire perdue

Le fonctionnement d'origine du moulin des Ayes
Le moulin des Ayes était l'un des bâtiments de l'Abbaye des Ayes, ce monastère construit au 12
ème siècle par la Dauphine Marguerite de Bourgogne. Les archives parlent d'une église, de trois chapelles, d'un monastère, d'un dortoir pour les religieuses, d'un réfectoire et de dépendances.

Le moulin des Ayes.jpg

Lire la suite

25 août 2013

Le filet d'eau du bassin du Brocey

bassin.jpg

07 avril 2013

Hugues Bardone, une histoire de musique et d'amitiés

Une histoire de musique.jpgLe 1er avril 2013, il s'en est allé joué de la trompette au grand bal de l'éternité.

En 2005, j'avais réalisé avec lui un CD de jazz. Nous l'avions accompagné d'un livret retraçant ses 80 ans de musique. C'est ce document que le Crollois vous propose de découvrir aujourd'hui.
Claude Muller
cliquez.jpgVous pouvez vous procurer ce CD et son livret à la Librairie du Grésivaudan à Crolles (dans la limite des stocks disponibles)... et en écouter un extrait
podcast

03 avril 2013

L'église de Crolles et le père Alloua, notre père...

L'église de Crolles et le père Alloua, notre père.jpg
Le père Alloua, comme les Crollois avaient pris l'habitude de l'appeler depuis plus de 40 ans, était leur curé. Il vient de prendre une retraite bien méritée. C'est pour le Crollois, l'occasion d'ouvrir un dossier sur notre église et de tracer le portrait de notre père.

Lire la suite

01 avril 2013

L'église de Crolles, notre patrimoine

L'église de Crolles, notre patrimoine copie.jpgVéritable vigie au cœur du village, l'église de Crolles mérite toute notre attention, car elle est notre mémoire.

Lire la suite