Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04 septembre 2015

Notre énergique député s'en est allé

Il est parti comme un voleur, sans tambour ni trompette, en catimini, sans même un pot d'adieu où il aurait invité ses plus fidèles opposants .... Le Monde du 2 septembre nous dit qu'il fait profil bas, ce qui n'était pas son habitude.

Alors, son remplaçant assume et nous écrit un double éloge, pour François Brottes et pour lui, Pierre Ribeaud.

La dithyrambe passe, mais le fait du prince demeure.

Il est un peu tôt pour regretter notre ex-maire. Mais je veux déjà le remercier d'avoir été un modèle, un exemple de ces hommes politiques habiles manœuvriers, robustes, chefs inamovibles d'apparence ronde et cordiale ... que mes chers concitoyens aiment tant élire et réélire.

Chemin TU - ruban.JPG

Allons, un député s'en va, vive le député !

Bienvenue, monsieur le Député. Soyez au service du pays, ancré dans le réel, ayez l'audace d'avoir vos propres idées, cultivez le pluralisme, restez libre de tout parti, œuvrez pour l'avenir, la jeunesse, la fraternité ... et lecrollois.fr sera avec vous.

Francis Odier, 4 septembre 2015

30 juillet 2015

Brottes président de RTE

Brottes président de RTE

L’information circulait depuis plusieurs semaines, mais était qualifiée de rumeur par l’intéressé. Sachant bien que sa nomination comme président de RTE soulèverait des critiques sévères, François Brottes maniait l’esquive pour gagner du temps et occulter le débat de fond.

Maintenant, nous y sommes. La presse en parle, s’interroge, crie au scandale. Je n’ai encore rien lu justifiant le choix de confier la présidence d’une telle société nationale à notre député qui, aujourd’hui encore, préside une commission parlementaire ayant autorité sur la société dont il ambitionne de prendre la direction.

Lire la suite

21 juin 2015

Ouverture de la Remise en Grésivaudan

C'est de l'économie solidaire ... La Boutique, c'est la première étape. La suite de l'histoire dépend aussi de vous ! Ouverture tous les samedis de 9 h à 12 h.

 

Ouverture de La Remise en Grésivaudan - 20 juin 2015.jpg

 

05 juin 2015

Points d'apport volontaire : retour de réunion...

Mercredi 20h30, moi, citoyen du Brocey, je me propulse sans angoisses, à la réunion collecte des déchets de Montfort.

crolles-point-apport-volontaire.jpgAprès un petit coup d'eco-blabla,sans grandes convictions, avenir de générations future, et d'empreinte carbone, on apprend que la comcom à décidé (unanimité moins 4 abstentions) en 2013 de faire des économies sur la collecte des ordures ménagères en instituants les PAV ( points d'apports volontaires pour 3/400 habitants).

Donc tout est dans le" tube", et reste à décider entre experts de l'emplacement physique des PAV, parce que c'est très pointu techniquement (et aussi parce que l'emplacement se fera sur des parcelle communautaires, sans nécessité d'expropriation...  expérience, expérience....!).

Mais une forte dose de pédagogie sera perfusée à chaque apprenant. Je vous passe la diversité des débats ( en grande partie initiés par Mézigue, pour sortir de Cloche-merle...): statuts des personnels, dépenses au cours de la (longue) période transitoire, du plus trivial (débordements..) au plus complexe, l'hygiène, les mouches...

Puis ce furent les diverses questions: traversée sur Brignoud ( bloquée ad eternam pour dépollution...la plaine à 50 pour enfin pouvoir verbaliser après de longues incitations pédagogiques; les nomades, le petit village vers l'autoroute et le Raffour......etc etc

Bref une bonne petite pièce de boulevard à recommander pour les quartiers suivants....en compagnie cette fois d'un(e) membre de l'opposition?

Daniel Colin

 

PS : les dates de celles qui restent

-    Mardi 9 juin : Le Bourg,
-    Jeudi 11 juin : Fragnes
À 20h30 – A l’Atelier (salle festive)

29 mai 2015

La Remise en Grésivaudan

C’est un beau projet comme nous en avons besoin. Voici la Remise en Grésivaudan, entreprise d’insertion de collecte, de tri et de valorisation de vêtements et d’appareils électroménagers. La Remise va ouvrir une boutique à Lumbin. Il s'agit d’économie circulaire, d’emplois locaux, non délocalisables, de solidarité.

La Remise sera présente à l’écofestival de Lumbin, 6 et 7 juin, avec un stand de collecte de vêtements.

Réunion publique à Crolles le 17 juin, 17 h, salle Belledonne.

Contacts La Remise en Grésivaudan.png

 

 

 

Pour en savoir plus :    CDC_la_Remise_RRo02_2014.pdf

http://www.gps-st-ismier.org/spip/spip.php?article617

http://laremise-asso.org/

http://www.isere-solidaires.org/structures/la-remise

F. Odier, 29 mai 2015

 

 

 

28 avril 2015

Séisme au Népal - que faire ?

Nous qui vivons dans notre belle vallée tranquille, que pouvons-nous faire face à une telle catastrophe lointaine, dont nous ne percevons que des échos indirects ?

La question peut sembler dérisoire, étrange. Réfléchis et tu trouveras ce que tu peux faire. Voilà la meilleure réponse que j'ai lue récemment sur les réseaux.

N'allons pas suggérer une mobilisation institutionnelle, internationale, un sommet où les huiles descendent des limousines pour discuter de l'organisation des secours.

Les ONG existent, accessibles, disponibles. Des initiatives individuelles voient et verront le jour. Ici un concert, là des photos, demain un jumelage pour créer des liens durables. Ouvre les yeux et dis toi que la reconstruction sera longue.

Alors, je n'ai pas d'adresse à donner. Juste des cris d'espoir. Que l'émotion pour le Népal ne chasse pas la compassion pour tous les réfugiés et les migrants du monde. Que cesse enfin le zapping entre les victimes. Que le don d'un jour devienne générosité et justice entre les peuples.

Francis Odier, 28 avril 2015

14 avril 2015

En mémoire d'Alexis et Matthieu - Les jeunes, l'avenir loin des départementales

Chers amis crollois et de partout qui avez témoigné par votre présence votre affection, votre émotion … et tous ces sentiments indicibles que l’on ressent face au vide laissé par un être aimé que l’on espérait plein d’avenir.

A vous qui partagez le goût de la politique, au sens de l’engagement dans des communautés humaines, avec comme point de rassemblement l’ambition de se mettre au service des autres,

Avec vous, en pensées reconnaissantes pour vos gestes apaisants durant notre deuil,

Je viens d’écrire un épilogue à un texte récent, à peine retouché, inspiré dans un moment de solitude par des réflexions confuses où j’associais le commentaire électoral, mes enfants, leurs copains. 

Douloureusement, avec gratitude,

Francis

Orpin - Mercantour 2013.JPG

Lire la suite

23 mars 2015

Résultats électoraux - Moyen Grésivaudan - 22 mars 2015

Les urnes ont parlé, voici les résultats pour Crolles, quelques voisines et l'ensemble du canton du Moyen Grésivaudan. Je ne mentionne d'abord que le nom des candidats.

Elections départementales 22 mars 2015.jpg

Michon et Rebotier sont assez largement en tête en nombre de suffrages - bravo à eux. Ils sont suivis de Ferradou & Le Pendeven, tallonés par Leonetti & Santucci qui doivent savourer leur score et leur régularité : ils sont 3ème partout, sauf là où ils sont seconds.

Rapportés au nombre d'inscrits, on voit que les scores des premiers et des seconds sont dans un mouchoir de poche. L'élection permet de choisir nos représentants ... mais il ne faudrait pas en conclure trop vite que les heureux élus représentent (vraiment) leurs administrés.

Les résultats rapportés au nombre d'inscrits suffisent, à mon avis, à illustrer en quoi la proportionnelle permettrait de représenter plus fidèlement le choix des électeurs. L'élection est conçue comme un match qui n'a qu'un seul vainqueur, dusse-t-il aller jusqu'au tirs aux buts. Le modèle de la compétition sportive est-il vraiment le plus pertinent pour structurer notre vie démocratique ? J'en doute fort.

Bernin, ma fiancée, vote (presque) comme Crolles. A mon arrivée ici, au pays, j'ai cru que l'une était à gauche et l'autre droite. Balivernes et vieilleries ! Vite, marions nous !

Maintenant, pour répondre au Ministre de l'Intérieur et aux Préfets qui cherchent absolument à classer les candidats sur l'échelle gauche - droite, pour répondre au Premier Ministre qui a une curieuse manière d'agréger des électeurs qui ont des choix radicalement différents, voici ma propre typologie.

Les classiques, conservateurs, majoritaires. Candidats pour être élus Les challengers, alternatifs, inclassables. Candidatures de témoignage Les autres, les beaufs, la bête hideuse, les exclus Ceux qui ont renoncé à s'exprimer ou ne jugent pas utile d'aller voter
26% 11% 14% 50%

La majorité qui soutient les partis au pouvoir représente un bon quart des électeurs. Voilà qui devrait inciter à une certaine humilité, voilà qui explique pourquoi la démocratie ne peut pas se limiter à la liturgie électorale.

Le lecteur attentif du crollois.fr remarquera que mes champions ne sont pas spécialement sur le podium. C'est ainsi, il faut croire que je préfère les minoritaires ... mais la roue tourne et l'histoire n'est pas finie.

Francis Odier, 23 mars 2015 

18 mars 2015

Le sursaut centriste : Geneviève PICARD et Nicolas MOMETTI

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas objectif. Car je connais les centristes presque de l’intérieur : moi aussi, je fus centriste, adhérent du Modem de 2007 à 2010. Je les comprends, je partage leur envie de faire de la politique autrement sans s’embarrasser de préjugés idéologiques et stériles sur la droite et la gauche.

Humour centriste.jpg

Leur programme est (presque) parfait : une démocratie dans les actes, améliorer les transports publics, développer les liaisons transverses entre rive droite et gauche de l’Isère, les cheminements piétons et cyclistes … favoriser la reconversion des friches industrielles … J’approuve, je soutiens, j’encourage. Je les remercie tous de s’être portés candidats. Merci Geneviève, Nicolas, Claudie et Marc.

Alors, pourquoi ne pas voter pour eux ? Dura lex, sed lex. On ne peut glisser qu’un seul bulletin dans l’urne. Si nous avions une procédure électorale plus intelligente, avec un vote par classement, je les placerais en seconde position … et ils seraient peut-être élus – comme Bayrou aurait pu l’être en 2007 avec un système de vote alternatif.

Oui, quelles différences entre le Centre et le Rassemblement des Citoyens ? On pourrait penser que c’est la politique économique qui les sépare le plus nettement. Pas si simple. Lisez les programmes. Les deux sont d’accord pour favoriser la filière locale pour l’agriculture, l’économie sociale et solidaire … et les centristes évitent soigneusement de se prononcer sur l’aide aux grands industriels tels que ST mais (de mémoire) ils auraient voté Pour Nano 2017 alors que les Verts ont voté Contre.

Nous votons pour des candidats qui se présentent individuellement, non pour des partis. Mais on ne peut pas faire abstraction du retentissement de l’élection, de l’effet de levier sur la dynamique démocratique. A cet égard, je n’arrive pas à me défaire du sentiment que le Centre est quelque peu has been, avec (en particulier dans le Grésivaudan) une faible capacité d’entraînement. Alors que le Rassemblement des Citoyens est porteur d’un bouillonnement dont j’espère qu’il bousculera plus vite, plus fort, nos routines que les centristes, aussi motivés, généreux et innovants soient-ils. 

Bref, tout ceci est alambiqué et parfaitement subjectif, j’en conviens volontiers.

Je conclus par une proposition à mes amis centristes. Changez de paradigme, changez de nom. Le centre se définit par rapport à la droite et la gauche, ce qui est paradoxal car les centristes veulent justement dépasser ce clivage obsolète. Soyez pluralistes ! Revendiquez le pluralisme !

Francis Odier, 18 mars 2015

 

Nb 1 : Sur les systèmes de vote alternatifs, voir une étude sur l’élection présidentielle 2012 : http://www.slate.fr/story/54811/presidentielle-systeme-vote-alternatifs

Lire un rapport du Centre d’Analyse Stratégique avec des expérimentations 2007 : CAE 2007 sur vote alternatif - analyses-cas.pdf

Nb 2 : je l’ai déjà regretté pour les autres candidats, alors je le répète ici : dommage qu’il n’y ait pas un mot dans le programme pour réclamer la suppression du département. Si les élus, et surtout, les militants locaux ne s’emparent pas du sujet, je crains que le conservatisme ne l’emporte (encore une fois) ! Nos départements ont la vie dure, ils sont capables de survivre à la disparition de l’espèce humaine …

17 mars 2015

Maxime candidat !

Maxime, candidat !

Autant le dire tout de suite, je ne suis pas objectif. Car je connais Maxime presque de l’intérieur : nous avons fait campagne ensemble, sur la même liste, aux élections municipales 2014. Et il fut élu. Alors, pour sa candidature aux élections départementales, je voudrais écrire un article sympa.

Maxime et Lucile candidats.png

D’ailleurs, il le mérite. Diantre, il n’y a pas tant de jeunes, dynamiques et volontaires qui s’engagent en politique, il faut les encourager ! Je constate avec plaisir que sur son site de candidat, Maxime traduit assez fidèlement ce que nous voulions faire ensemble aux municipales : « (…) l’ambition était de renouveler le personnel politique et d’allier intelligemment des horizons et opinions variés pour des sujets locaux ».

Vous le savez, peu importe l’âge de nos candidats, l’important est ce qu’ils ont à nous dire et ce qu’ils veulent faire. Je vous laisse découvrir le programme de Ferradou et Le Pendeven sur leur site.

Vous verrez que nos candidats ne manquent pas d’humour et cherchent à sortir du triste cadre dans lequel pourraient les enfermer les partis (tristes) qui les soutiennent. Ils sont de droite … et réclament un programme commun, comme au bon vieux temps de l’union de la gauche avec Marchais, Mitterrand et Fabre. Vous les croyez libéraux au prétexte que Maxime s’affiche en photo collé à François Fillon ? Mais leur programme a des relents keynésiens avec un « plan de relance de l’économie de 100 M€ :travaux de rénovation des routes (moins 90M€ en 7 ans), modernisation des collèges, maisons de retraites… ».

Allez, Maxime, vas-y, renouvelle le personnel politique, nous en avons tous besoin.

Encore un mot, sur le fond. D’accord pour donner du souffle à l’économie et pour rechercher l’efficacité de l’action publique au meilleur coût (qui voudrait le contraire ?!), mais, attention, tu passes à côté de l’essentiel : la démocratie, l’écologie (soutiendras-tu l’A51 ? Center Parc ? … et la nécessaire suppression des départements.

Francis Odier, 17 mars 2015

Nb : désolé, rien à écrire sur Lucile Ferradou, je ne la connais pas. Allez Lucile, je vous encourage aussi.